Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020029
ANCIENNE GRAVIERE D'ATTIGNY, NOUES ET BRAS MORTS DE L'AISNE ENTRE ATTIGNY ET RILLY-SUR-AISNE

(n° régional : 01660009)

Commentaires généraux

La ZNIEFF comprenant la rivière, les noues et les bras morts de l'Aisne depuis la gravière d'Attigny (à l'est de la commune), jusqu'au lieu-dit "les Petits Saules" au nord-ouest de Rilly-sur-Seine, couvre un territoire d'une superficie d'environ 480 hectares. Elle fait partie de la grande ZNIEFF de type II de la vallée de l'Aisne entre Autry et Avaux ainsi que de la ZICO CA 08 de la directive Oiseaux. C'est un ensemble remarquable, en particulier avec l'ancienne gravière d'Attigny qui est à 90 % recouverte par l'aloès d'eau (population estimée ici à environ 10 000 pieds), protégée au niveau régional (localisée dans la seule vallée de l'Aisne pour toute la Champagne-Ardenne) et inscrite sur la liste rouge régionale des végétaux. Dans la continuité vers l'est, la rivière forme de nombreux méandres avec des noues et bras morts (liés à la création du canal des Ardennes) : ces eaux eutrophes portent une végétation caractéristique riche en espèces patrimoniales et sont colonisées en bordure par des peuplements amphibies, auxquels succèdent des roselières, des mégaphorbiaies et des magnocariçaies. Des prairies pâturées ou fauchées ainsi que quelques cultures (blé, maïs, colza) et boisements complètent la végétation du site.

La végétation aquatique des bras morts de l'Aisne et de la gravière est représentée par des communautés à lentilles d'eau (petite lentille d'eau, lentille à trois lobes, lentille minuscule, lentille à plusieurs racines), des colonies d'utriculaire citrine, des groupements du Nymphaeion albae (à nénuphar jaune, petit nénuphar, cératophylle épineux, sagittaire flèche d'eau...) et du Potamogetonion pusilli (avec le potamot à feuilles flottantes, inscrit sur la liste rouge végétale, le potamot à feuilles pectinées, le potamot à feuilles crépues, le potamot de Berchtold).

Le long des fossés et des noues, au bord de l'ancienne gravière d'Attigny et sur les rives graveleuses de l'Aisne se rencontrent des groupements amphibies. Ils recèlent deux espèces rares inscrites sur la liste rouge régionale, le faux-riz (bras morts) et le scirpe épingle (gravière). Ils sont accompagnés par le bident tripartit, l'oenanthe aquatique, le cresson jaune, le cresson des champs, le jonc fleuri, le rubanier rameux, le rubanier simple, le plantain d'eau à feuilles lancéolées, la moutarde noire...

Les milieux marécageux sont surtout constitués par des roselières (phalaridaies et glycéraies à germandrée des marais, protégée au niveau régional), des mégaphorbiaies (à reine des prés et guimauve officinale) et des cariçaies à laîche aigüe.

Les prairies sont pour la plupart pâturées (certaines très intensivement). Quelques prairies de fauches subsistent néanmoins (Arrhenatherion elatioris et Bromion racemosi).

Les boisements sont constitués par l'ormaie-frênaie et la saulaie riveraines ainsi que par l'aulnaie-peupleraie à grandes herbes. On remarque également une tiliaie-acéraie installée sur une petite crête orientée au nord.

La pie-grièche écorcheur, inscrite sur la liste rouge des oiseaux menacés en Champagne-Ardenne, niche dans la ZNIEFF.

La zone est en très bon état général, avec une bonne potentialité biologique (mis à part certaines prairies surpâturées et amendées), les menaces qui pèsent celle-ci concernent d'une part le site à aloès (aménagement pour la chasse, avec risque de "nettoyage" de la surface de l'eau), et d'autre part le comblement des bras morts, les plantations de peupliers, le pâturage excessif des bordures et le piétinement par les bovins.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF suivent les limites des milieux les plus riches de la vallée de l'Aisne (lit majeur),matérialisées au nord, par la rivière de l'Aisne et au sud par la départementale D.25, en excluant les cultures non enclavées dans les prairies.