Logos SINP

ZNIEFF 210020039
PRAIRIES OLIGOTROPHES ET PETITS BOIS DE LA SORMONNE AU NORD-EST D'ETEIGNIERES

(n° régional : 01650009)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des prairies oligotrophes et des petits bois situés le long du ruisseau de la Sormonne, au nord-est d'Eteignières (département des Ardennes). Elle fait partie de la grande ZNIEFF de type II des rièzes de Rocroi-Régnowez et de la ZICO CA 01 de la directive Oiseaux (plateau ardennais). Elle est éclatée en trois zones proches, essentiellement constituées par des prairies humides acidiphiles (autrefois très abondantes sur le plateau de Rocroi, aujourd'hui menacées de disparition), des prairies mésophiles, des fragments de landes acides (humides et sèches) et des aulnaies marécageuses.

La prairie oligotrophe sur sol acide est caractérisée par le nard raide, la molinie bleue, la pédiculaire des bois, le carvi verticillé (inscrit sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne) et le saule rampant (protégé au niveau régional et également inscrit sur la liste rouge) qu'accompagnent la succise des prés, la danthonie décombante, la tormentille, la laîche à pilules, le polygale à feuilles de serpolet, la jonquille, la platanthère des montagnes, le lotier des fanges, l'orchis tacheté, la laîche pâle, la laîche vulgaire, la laîche bleuâtre, etc. Certaines de ces prairies évoluent naturellement vers la lande sèche à callune et genêt d'Angleterre (protégé au niveau régional, inscrit sur la liste rouge régionale et en limite absolue de répartition vers le nord-est) ou la lande humide à bruyère à quatre angles (espèce d'origine atlantique, inscrite sur la liste rouge régionale et située ici à sa limite d'aire de répartition vers l'est).

La prairie mésophile pâturée, plus banale, est constituée par la crételle, la houlque laineuse, le pâturin des prés, le pâturin commun, la fétuque rouge, la flouve odorante le trèfle des prés, le trèfle blanc, la renoncule rampante, le plantain lancéolé...

Cette ZNIEFF est également intéressante pour sa faune en général. Les papillons sont bien représentés et comportent une espèce protégée en France, le damier de la succise : il est inscrit à l'annexe II de la convention de Berne, aux annexes II et IV de la directive Habitats, il figure dans le livre rouge de la faune menacée en France (catégorie "en danger") et fait partie de la liste rouge des Lépidoptères de Champagne-Ardenne, tout comme le damier noir et le cuivré écarlate également présents sur le site. D'autres Lépidoptères plus communs les accompagnent (citron, paon du jour, vulcain, petite tortue, belle dame, argus vert, Robert-le-diable, myrtil, argus frêle, carte géographique...). Les libellules chassent sur le site : on peut y observer une la grande aeschne, inscrite sur la liste rouge régionale des Odonates, l'agrion à larges pattes, la libellule déprimée, la libellule à quatre taches, l'othétrum brun, le gomphe joli, etc. Les criquets et les sauterelles sont bien représentés dans les prairies et pelouses, avec de nombreuses espèces rares inscrite sur la liste rouge régionale comme par exemple le criquet des montagnes et le criquet à petites ailes (espèces montagnardes), le conocéphale des roseaux, la decticelle à petites ailes, le criquet verte-échine, le criquet ensanglanté... Ils sont accompagnés par la grande sauterelle verte, le criquet à long corselet, le criquet des clairières, la decticelle cendrée, le criquet duettiste, le criquet des pâtures, le criquet des clairières, le conocéphale bigarré, etc.

Les reptiles sont représentés par la vipère péliade (en déclin partout en Europe, partiellement protégée depuis 1993, inscrite à l'annexe III de la convention de Berne, figurant dans le livre rouge de la faune menacée en France et sur la liste des reptiles de Champagne-Ardenne), par le lézard vivipare et l'orvet. La ZNIEFF est aussi fréquentée par la musaraigne aquatique, inscrite sur la liste rouge régionale des mammifères.

La ZNIEFF est en bon état général.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF comprend les milieux (prairies et boisements) les plus riches du secteur : ses limites longent ainsi les terres agricoles et les bois de moindre intérêt.