Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020055
VALLON DES VAUX ET COTES D'ERAY A GYE-SUR-SEINE

(n° régional : 00000535)

Commentaires généraux

La ZNIEFF appelée " Vallon des Vaux et de la Côtes d'Eray" est située au sud-ouest du bourg de Gyé-sur-Seine, dans la région naturelle du Barséquanais (département de l'Aube). Cette ZNIEFF, principalement forestière, est constituée par des bois récents mixtes à tendance thermophile, des chênaies pubescentes à seslérie bleue et des pinèdes thermophiles. Le long des chemins, en lisière des bois thermophiles et des pinèdes, se développent de belles végétations de pelouses et de lisières.

Les bois mixtes (qui couvrent 60% de la superficie de la ZNIEFF) sont essentiellement constitués par le pin sylvestre, le bouleau verruqueux et les chênes sessile et pubescent. Sur les pentes escarpées et bien exposées se développe la chênaie pubescente avec une strate arborescente composée par le chêne sessile, le chêne pubescent, le hêtre et l'alisier blanc. Dans le tapis herbacé se remarquent la garance voyageuse (proche de sa limite orientale de répartition), la laîche des montagnes, la seslérie bleue, la mercuriale vivace, l'épipactis à larges feuilles...

On peut observer, dans les ourlets thermoxérophiles, une espèce protégée en France, l'aster amelle et trois espèces protégées au niveau régional, la grande gentiane (proche de sa limite de répartition), le cytise à feuilles sessiles (espèce d'origine ouest-méditerranéenne qui possède dans l'Aube un îlot de localités très excentré de son aire de répartition générale) et la phalangère à fleurs de lis (ces deux derniers étant inscrits sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne). Ils sont accompagnés par le cytise couché (qui fait aussi partie de la liste rouge régionale), le peucédan herbe-aux-cerfs, la phalangère rameuse, le dompte-venin officinal, le buplèvre en faux, la laîche des montagnes, le trèfle rouge...

Les pelouses sèches, plus ou moins ouvertes, comprennent deux espèces inscrites sur la liste rouge régionale, la laîche humble et la carline acaule (chardon ras montagnard, rare en Champagne-Ardenne et caractéristique des pelouses du Barséquanais), la seslérie bleue, la laîche de Haller, la coronille naine, l'hélianthème jaune, l'anémone pulsatille, la globulaire, le lin à feuilles ténues, l'orchis moucheron, l'épipactis brun rougeâtre. Certaines s'embroussaillent par l'implantation du genévrier commun, du noisetier, de la viorne mancienne, du cerisier de Sainte-Lucie, du troène...

Les Orthoptères et les Lépidoptères ont des populations riches et diversifiées, présentant la même tonalité qu'une partie de la flore. Sur la quarantaine d'espèces répertoriées, six sont inscrites sur les listes rouges régionales dont un papillon, le silène, quatre criquets (criquet barbare, dont la région Champagne-Ardenne constitue la limite nord de répartition, oedipode bleu, criquet italien et un criquet géophyte, Tetrix nutans) et deux sauterelles, le conocéphale gracieux (très rare au nord de la France) et le platycléis à taches blanches. Ils sont accompagnés d'espèces plus courantes, notamment des papillons vivement colorés (machaon, argus bleu céleste, argus bleu nacré, argus bleu commun, argus frêle, petit nacré, belle-dame, petite violette...), des sauterelles (conocéphale bigarré, decticelle bicolore, decticelle cendrée, sauterelle ponctuée, grande sauterelle verte, phanéroptère porte-queue), des criquets chanteurs (criquet des clairières, criquet duettiste, criquet des pâtures, criquet mélodieux), des grillons (grillon des bois, grillon champêtre, grillon d'Italie), la mante religieuse, etc. Deux libellules, inscrites sur la liste rouge régionale des Odonates, fréquentent aussi le site, le cordulégastre annelé et le sympétrum méridional.

Deux espèces rares de la liste rouge régionale des oiseaux se reproduisent sur le site : il s'agit de l'alouette lulu (en très forte régression) et du pouillot de Bonelli (nicheur très rare en Champagne-Ardenne et en régression).

La zone est encore dans un bon état général, mais les lisières et les pelouses sont dégradées par certains agriculteurs riverains (lisière passée au désherbant).

Commentaires sur la délimitation

Les critères de délimitation de la ZNIEFF correspondent aux versants bien exposés d'une combe, à l'exeption de l'emplacement d'une carrière en activité.