Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020068
FORETS DES CRETES DE CHAGNY-OMONT A SAUVILLE ET LOUVERGNY

(n° régional : 00000545)

Commentaires généraux

L'ensemble forestier situé entre les communes de Chagny, Omont, Terron-les-Vendresse, Sauville et Louvergny, dans la région des Crêtes oxfordiennes ardennaises, constitue une ZNIEFF I de 1940 hectares. Essentiellement forestière (Bois Cocatry, Bois de Chagny, les Hautes Crêtes, les Basses Crêtes, Bois de la Cassine, les Molières), elle comprend également quelques étangs (les Vivaubières, Etang Maget), des prairies au sud d'Omont et à l'est de Chagny et plus localement des groupements marécageux intraforestiers et de petites zones de sources pétrifiantes. Le réseau hydrographique est constitué par de nombreux ruisseaux et rus forestiers (ruisseau des Aules, Fossé des Vaches, ruisseau de l'Etang Maget...) et par le ruisseau de Bairon.

Les différents types forestiers sont bien représentatifs de cette région et sont en relation avec le substrat, la pente et l'exposition des versants:

- l'élément dominant est la chênaie sessiliflore-hêtraie plus ou moins acidiphile (sur gaize ou sur limon). La strate arborescente comprend notamment le chêne sessile, le hêtre et le charme. La strate herbacée est caractérisée par la fétuque hétérophylle, la germandrée scorodoine, la callune fausse-bruyère, le mélampyre des prés, la luzule blanche, la blechnie en épi (variante acidiphile), par l'anémone des bois, l'aspérule odorante, le sceau de Salomon multiflore, la pervenche (milieu plus neutrophile). Cette forêt cède la place à une chênaie-charmaie à ornithogale des Pyrénées en bas de versant dans les zones où le taillis domine.

- sur pente forte apparaît une forêt mélangée à hêtre abondant, riche en espèces neutrophiles (aspérule odorante, lamier jaune, lierre, mélique uniflore, brachypode des bois, sanicule d'Europe) ou acidiphiles (houx, luzule blanche, luzule poilue, laîche à pilules, millepertuis élégant) selon le substrat. En exposition nord apparait l'actée en épis.

- les fonds de vallons sont le domaine de l'aulnaie-frênaie à orme lisse (inscrit sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne) à ail des ours très abondant, laîche maigre, laîche pendante, laîche espacée, prêle très élevée, reine des prés, oxalide petite oseille, circée de Paris, oseille sanguine, fougère femelle, polystic spinuleux...Dans les lisières fraîches, la prêle très élevée peut former de vastes peuplements.

Dans les grandes allées forestières et le long des chemins se développent des groupements de lisière avec la campanule cervicaire, protégée sur le territoire national, inscrite dans le livre rouge de la flore menacée en France (dans la catégorie "espèces prioritaires") et sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne. On y trouve également la belladone, le séneçon des bois, la digitale pourpre, la canche cespiteuse, la fétuque hétérophylle, le tussilage pas d'âne, le grand boucage, l'origan, la morelle douce-amère, etc.

Les berges et la queue des étangs présentent des roselières (avec notamment la glycérie aquatique, la baldingère, le phragmite, la prêle des eaux, le jonc des chaisiers, les massettes à larges feuilles et à feuilles étroites) et des cariçaies variées (à laîche des marais, laîche paniculée, laîche des rives, laîche vésiculeuse...). Les plans d'eau portent une végétation aquatique constituée essentiellement par le nénuphar jaune, le nénuphar blanc, la petite lentille d'eau, la lentille à plusieurs racines, le myryophylle en épi, le cératophylle épineux, la renoncule peltée. Localement (et de facon plus importante lors de la mise en assec des étangs) se développe sur les vases exondées une végétation particulière constituée par la renouée à feuilles de patience, le souchet brun, la catabrose aquatique (inscrite sur la liste rouge régionale), la renoncule scélérate, la patience maritime, le vulpin roux.

Au niveau des sources se remarquent la dorine à feuilles opposées, la dorine à feuilles alternes, la cardamine des prés et la cardamine amère.

Un des autres grands intérêts de la ZNIEFF est d'ordre faunistique. Les insectes montrent de nombreuses espèces rares, notamment des Ephémères et des Trichoptères caractéristiques des ruisseaux peu ou pas altérés, les premières recelant deux espèces rares, Electrogena quadrimaculata et Metreletus balcanicus (rare sur toute son aire). Les Odonates possèdent neuf espèces inscrites sur la liste rouge régionale, il s'agit du cordulégastre bidenté (plusieurs stations, dont une numériquement importante), du gomphe vulgaire, de l'aeshne printanière, de la grande aeshne, de l'aeshne isocèle, de la libellule fauve, de l'orthétrum brun, de la cordulie métallique et d'une grande libellule spectaculaire, la cordulie à deux taches. Le conocéphale des roseaux et le criquet ensanglanté appartiennent à la liste rouge régionale des Orthoptères. On peut également obsever dans la ZNIEFF un papillon très rare, protégé en France depuis 1993, le cuivré des marais (inscrit à l'annexe II de la convention de Berne, aux annexes II et IV de la directive Habitats, dans le livre rouge de la faune menacée en France). Il est également inscrit dans la liste rouge régionale, de même que le thécla de l'orme. Ils sont accompagnés par des espèces plus communes : libellules et demoiselles plus communes (agrion à larges pattes, agrion gracieux, aeshne bleue, agrion élégant, libellule déprimée, libellule à quatre taches, caloptéryx éclatant, etc.), sauterelles (phanéroptère porte-queue, decticelle bariolée, decticelle cendrée, grande sauterelle verte, conocéphale bigarré, sauterelle ponctuée), criquets chanteurs (criquet des pâtures, criquet des clairières, criquet duettiste, criquet mélodieux), papillons (machaon, paon-du-jour, petite tortue, citron, morio, grand Mars changeant, belle-dame, échiquier, demi-argus, argus frêle...).

Le site attire une faune amphibienne variée avec trois espèces de la liste rouge régionale des Amphibiens, le triton crêté, le crapaud accoucheur (inscrits à l'annexe II et/ou IV de la directive Habitats et dans le livre rouge de la faune menacée en France) et la salamandre tachetée. On peut également y rencontrer le triton alpestre, le triton palmé, le triton ponctué, la grenouille verte, la grenouille rousse et la grenouille agile (protégée).

La faune piscicole recèle deux espèces rares inscrites à l'annexe IV de la directive Habitats, le chabot et la lamproie de Planer (cette dernière faisant également partie des poissons dont la reproduction est protégée en France). Ils sont accompagnés par le brochet, la truite fario, la carpe, la tanche, la brême, la loche franche, le rotengle, etc.

L'avifaune des étangs se caractérisent par la présence de plusieurs espèces rares nicheuses, comme par exemple la marouette ponctuée et plus rarement le blongios nain (inscrits tous les deux sur la liste rouge des oiseaux menacés de Champagne-Ardenne). La cigogne noire fréquente aussi les étangs et leurs environs proches pour se nourrir. Des rapaces chassent aussi dans ce milieu : buse variable, bondrée apivore, faucon hobereau, autour des palombes, épervier, chouette hulotte, hibou moyen duc, plus exceptionnellement le balbusard et l'aigle botté (non revu depuis plusieurs années). Les oiseaux d'eau sont peu nombeux : le canard colvert, le fuligule milouin, le fuligule morillon, quelques couples de grèbes huppés, le grèbe castagneux, la poule d'eau, le foulque macroule. Dans les phragmitaies nichent le phragmite des joncs (sur la liste rouge régionale), la rousserolle effarvate, la locustelle tachetée, le bruant des roseaux...

Les mammifères sont représentés par le chevreuil, le sanglier, divers carnivores (chat sauvage, martre, fouine, hermine, belette, putois et renard), l'écureuil, la musaraigne et de nombreux rongeurs (mulots, souris et campagnols).

La ZNIEFF est dans un bon état.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF correspondent pour l'essentiel à celles d'un vaste massif forestier incluant en bordure nord-ouest et sud-ouest des secteurs prairiaux intéressants. A l'est et au nord les limites correspondent à celles de deux autres ZNIEFF.