Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020077
BOIS DE L'ECAILLIERE ET PATURE DES MOINES À ETEIGNIERES

(n° régional : 01650011)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Bois de l'Ecaillière et de la Pâture des Moines à Eteignières, dans le département des Ardennes, est incluse dans la ZNIEFF de type II des Rièzes de Rocroi-Regniowez. D'une superficie de près de 90 hectares, elle regroupe un ensemble d'étangs, des boisements ainsi que des marais et des landes relictuelles.

La ZNIEFF est traversée sur toute sa longueur par le ruisseau du Marais, aux eaux acides avec, ponctuellement, des groupements aquatiques à petite lentille d'eau et potamots (notamment le potamot à feuilles de renouée, espèce caractéristique des eaux oligotrophes, assez rare dans les Ardennes).

La partie sud du vallon du ruisseau du Marais présente des versants bien marqués ce qui favorise le développement d'une boulaie pubescente à canche du coté ouest, d'une chênaie-boulaie à l'est, d'une boulaie sur sphaigne en fond de vallon. Ponctuellement, se remarquent une lande humide (Ericion tetralicis à bruyère à quatre angles, genêt d'Angleterre, laîche à bec, callune fausse bruyère et molinie bleue) et un groupement humide subatlantique relevant du Juncion acutiflorae (avec le lotier pédonculé, le carvi verticillé, le gaillet des marais, le gaillet des fanges, l'angélique sauvage et le cirse des marais), ces végétations résultant de la création ancienne d'étangs de loisirs.

Dans la moitié nord, le vallon élargi a permis la formation d'étangs dont le premier (au nord de l'ancienne scierie) est entouré par une auréole de sphaignes et un bas-marais acide à comaret, linaigrette à feuilles étroites, écuelle d'eau, jonc à tépales aigus...), suivi d'une boulaie sur sphaigne et d'une saulaie (à saule cendré, saule à oreillettes et bourdaine). L'étang suivant est particulièrement intéressant car il est colonisé à 80% par un magnocaricion (à laîche aigüe, laîche vulgaire, laîche des marais, laîche à bec, stellaire des marais, prêle des eaux) et constitue un refuge pour divers batraciens (malheureusement non recensés ici). C'est au nord de celui-ci, à proximité de la ligne EDF que se trouve la belle station d'osmonde royale (12 pieds environ).

La pâture des Moines présente une étendue ouverte à molinie où se côtoient des espèces des landes humides, des prairie humides subatlantiques, des landes plus sèches à callune et des boulaies sur sphaignes.

Plusieurs espèces rares se rencontrent ici : deux sont protégées au niveau régional, l'osmonde royale et le genêt d'Angleterre (espèce atlantique à sa limite absolue de répartition vers le nord-est). Elles font également partie de la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne, de même que la bruyère à quatre angles, le comaret, la prêle des bois, le carvi verticillé et la stellaire des marais (en régression dans toute la région).

La ZNIEFF est dans un bon état général ; une partie est incluse la Z.I.C.O. n° CA 01 de la directive Oiseaux (plateau ardennais).

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF suivent les contours des milieux floristiquement les plus riches.