Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020125
BOIS DES CHATAIGNIERS A CERSEUIL

(n° régional : 00000584)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Bois des Châtaigniers est située au sud du village de Cerseuil sur la commune de Mareuil-le-Port, dans le département de la Marne. C'est une ZNIEFF essentiellement forestière, avec des groupements très représentatifs de cette région naturelle : chênaie mésotrophe à nettement acidiphile, chênaie-charmaie neutrophile, chênaie-hêtraie thermophile à iris fétide (localisée en certains points de versant en orientation sud). Ponctuellement on rencontre des suintements et des sources tufeuses.

La chênaie (ou chênaie-hêtraie) acidiphile de plateau sur blocs de meulière est le groupement dominant du Bois des Châtaigniers : elle se présente comme une forêt claire de chêne sessile, sorbier torminal (assez abondant), châtaignier, bouleau verruqueux, hêtre et charme. La strate arbustive est disséminée mais diversifiée (noisetier, néflier, houx, ronce des bois, aubépine monogyne, rosier des champs, bourdaine, chèvrefeuille des bois). La strate herbacée est dominée par la fougère aigle et la canche flexueuse, accompagnées par la molinie bleue, la germandrée scorodoine, le mélampyre des prés, la myrtille, le muguet, la violette de Rivin, la laîche à pilules et certaines mousses des terrains acides (polytric élégant, leucobryum glauque, dicrane en balais). Sur les blocs de meulières se remarquent la sabline à trois nervures et des fougères (notamment le polypode vulgaire, le polypode intermédiaire et le polystic dilaté). Le long des chemins forestiers se développent des groupements de lisière à genêt à balais, millepertuis élégant, ancholie vulgaire, callune fausse-bruyère, véronique officinale et germandrée scorodoine.

Sur la pente se différencie la chênaie-charmaie neutrophile à mésoneutrophile à sceau de Salomon multiflore, anémone des bois, ornithogale des Pyrénées, fétuque hétérophylle, mercuriale vivace, brachypode des bois, euphorbe faux-amandier, polystic dilaté, polystic spinuleux, fougère mâle et jacinthe des bois : cette dernière, d'origine atlantique, est située ici dans la bordure orientale de son aire de répartition répartition .

Sur le versant exposé au sud se développe une forêt plus thermophile à iris fétide, de type hêtraie-chênaie thermophile. Les arbres les plus couramment rencontrés sont les chênes sessile et pédonculé, le charme, l'alisier torminal qu'accompagnent le cormier (sorbier domestique, assez rare dans la Marne où il se cantonne dans les secteurs les plus secs et chauds), l'érable champêtre, le frêne élevé, le chêne pubescent (ainsi que son hybride avec le chêne sessile et plus rarement son hybride avec le chêne pédonculé), le pin sylvestre et le pin noir. Le tapis herbacé est caractérisé par l'iris fétide (assez rare en Champagne-Ardenne où il atteint sa limite d'aire de répartition), la néottie nid d'oiseau, l'orchis pourpre, la listère ovale, le bois joli, le lierre, la mercuriale vivace... En lisière se rencontrent la coronille bigarrée, le lotier corniculé, le genêt des teinturiers, la fausse raiponce, le brachypode penné, la germandrée petit-chêne, la marjolaine, la gesse sauvage, le tamier commun, la clématite vigne blanche.

Ce type de milieux est très favorable à la faune : la population avienne est bien diversifiée avec une trentaine d'espèces d'oiseaux fréquentant la zone pour leur reproduction ou leur alimentation. Plusieurs rapaces (buse variable, bondrée apivore), certains pics dont le pic noir, des petits passereaux (pouillot siffleur, pouillot véloce, gobemouche gris, hippolaïs polyglotte, sittelle torchepot, etc.), la grive musicienne, la tourterelle des bois, le pigeon ramier nichent ou se nourrissent dans ce massif forestier. Les grands mammifères (chevreuil, sanglier, cerf élaphe) et certains carnivores (martre, belette, renard et blaireau) fréquentent régulièrement la zone.

Les lisières et les endroits secs et ensoleillés abritent le lézard des souches, en régression dans la région, protégé en France depuis 1993, inscrit à l'annexe IV de la directive Habitats, à l'annexe II de la convention de Berne, figurant dans le livre rouge de la faune menacée en France (en déclin dans le nord et le nord-est du pays) et sur la liste rouge des reptiles de Champagne-Ardenne.

Certains amphibiens comme le triton alpestre, le crapaud et les grenouilles verte et agile ont aussi été rencontrés sur le site.

La ZNIEFF est en bon état, cette petite butte forestière au sommet du vignoble étant de plus très paysagère, mais elle est fortement menacée par les plantations résineuses d'une part (la partie ouest appelée "Pâtis de Cerseuil", encore récemment intéressant, est complètement enrésinée) et l'extension de la vigne d'autre part (au sud et au nord).

Commentaires sur la délimitation

Les contours de la ZNIEFF suivent ceux du Bois des Châtaigniers, limité à l'ouest par une plantation résineuse à intérêt écologique faible et ailleurs (au nord, à l'est et au sud) par les vignes.