Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020137
BOIS DE LA FONTAINE BRABANT, DE LA CROIX ROUGE ET DE LA CROUPIÈRE À ORBAIS

(n° régional : 00000592)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois de la Fontaine Brabant, de la Croix Rouge et de la Croupière est située entre les villages d'Orbais et de La Ville-sous-Orbais. Essentiellement forestière, les différents groupements y sont très représentatifs de la Brie champenoise : chênaie-charmaie mésoneutrophile plus ou moins fraîche, chênaie-charmaie mésotrophe, érablière à scolopendre sur gros blocs de meulière, frênaie-chênaie de bas de pente et aulnaie-frênaie.

Certaines sources incrustantes se rencontrent sur le site, notamment à la Fontaine Brabant où elles donnent de petites cascades et des vasques de matériaux tufeux. On y rencontre la dorine à feuilles opposées, la cardamine amère, la petite berle, le populage des marais, la laîche des rives et une hépatique, le conocéphale conique, proche de la limite orientale de son aire de répartition.

La chênaie-charmaie mésoneutrophile est le type de boisement le mieux représenté : la strate arborescente, codominée par le chêne pédonculé et le charme comprend également le merisier, le frêne, l'érable champêtre, le hêtre et le noisetier. Le tapis herbacé est constitué par la jacinthe des bois, la raiponce en épis, la laîche des bois, le lierre, le bugle rampant, la parisette, la violette des bois, la ficaire fausse-renoncule, le millet diffus, le lamier jaune, etc. Plus localement se rencontre la chênaie-charmaie mésotrophe. On y remarque le houx, l'épipactis pourpre (orchidée protégée dans la Marne), la violette de Rivin, la véronique des montagnes, le sceau de Salomon multiflore,... En bas de pente se différencie la frênaie-chênaie à charme, avec l'ornithogale des Pyrénées (très abondant), la parisette, l'arum d'Italie (espèce d'origine méditerranéo-atlantique, rare dans la région), le dryoptéris écailleux... Sur les pentes du ravin de la Fontaine Brabant et ponctuellement au niveau des pierriers de meulière du coteau se différencie l'érablière à scolopendre sur blocs siliceux. La strate arborescente se compose de l'érable des montagnes, de l'érable champêtre, du frêne, du charme et du chêne pédonculé. La strate arbustive comprend notamment le groseillier à maquereaux, le rosier des champs, le noisetier et la ronce. Dans la strate herbacée se remarquent l'arum tacheté, la mercuriale vivace, l'épiaire des bois et de nombreuses fougères qui colonisent les blocs de meulière : polypode vulgaire, capillaire, scolopendre, polystic dilaté, polystic spinuleux, polypode, aspidium lobé (rare dans la Marne), aspidium à cils raides.

L'aulnaie-frênaie est constituée par le frêne, l'aulne glutineux, l'orme champêtre et de beaux ormes lisses de 40 à 50 cm de diamètre (arbre inscrit sur la liste rouge régionale) La strate arbustive comprend le groseillier rouge, le groseillier à maquereaux, le sureau noir, le troène, la ronce bleue, la viorne obier. Le tapis herbacé est constitué par la laîche maigre, la laîche espacée, la fougère femelle, la circée de Paris, la véronique des montagnes, la valériane officinale rampante, le silène dioïque, la canche cespiteuse, la dorine à feuilles opposées...

Le cortège avifaunistique de la ZNIEFF est assez diversifié et comprend notamment le pic mar, oiseau extrêmement rare dans le département de la Marne (en dehors du secteur de la Champagne humide). Parmi les autres oiseaux nichant sur le site, on peut citer le pic épeiche, le troglodyte mignon, le pigeon ramier, le coucou, le pouillot véloce, le grimpereau des jardins, le pinson des arbres... Certains amphibiens fréquentent la zone : les tritons alpestre, palmé, ponctué et les grenouilles verte et rousse y ont été rencontrés.

La ZNIEFF est dans un bon état général.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF suivent celles du bois, environné pour l'essentiel par des cultures.