Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020161
PRAIRIES DE FAUCHE ET BOIS ALLUVIAUX AU SUD DE VIEVILLE

(n° régional : 05060002)

Commentaires généraux

Les prairies de fauche et les bois alluviaux situés au sud de Viéville, entre les lieux-dits "l'Arèniée" et "le Pâquis" constituent une ZNIEFF d'une trentaine d'hectares incluse dans la grande ZNIEFF de type II de la vallée de la Marne de Chaumont à Gourzon.

On y rencontre des prairies de fauche alluviales à avoine élevée (Arrhenatherion elatioris), des prairies humides fauchées ou pâturées (Oenanthion fistulosae, Bromion racemosi), des petits bois et plus localement des groupements à hautes herbes, des magnocariçaies, des cultures en jachère et des peupleraies.

Les prairies sont largement dominée par les graminées (avoine élevée, vulpin des prés, houlque laineuse, flouve odorante, brome en grappes, agrostis blanc, canche cespiteuse, fléole des prés, pâturin commun, etc.).

La prairie de fauche mésophile est caractérisée par la présence notamment de la berce sphondyle, du crépis bisannuel, de la knautie des champs, de l'oseille commune, de la gesse des prés, de la cardamine des prés, du bouton d'or… Dans la prairie humide, souvent fauchée, se remarquent l'œnanthe fistuleuse, le lychnis fleur de coucou, la laîche hérissée, la laîche distique, le cumin des prés, le populage des marais, la valériane rampante, la menthe aquatique, la renoncule rampante, etc.

Une espèce rare s'observe ici : l'inule des fleuves, protégée au niveau régional, très menacée et en forte régression. L'euphorbe ésule se rencontre sur les rives du canal. Elles sont inscrites toutes les deux sur la liste rouge des végétaux menacés de Champagne-Ardenne.

Localement on rencontre des groupements à hautes herbes (à reine des prés, angélique sylvestre, salicaire, lysimaque vulgaire, patience des eaux, gaillet des fanges, baldingère, lycope d'Europe) et des magnocariçaies (à laîche des rives, laîche aiguë, laîche des marais, laîche distique, laîche raide).

Les boisements sont représentés par les aulnaies, les aulnaies-frênaies et les saulaies (saule cendré et saule pourpre).La strate arborescente comprend essentiellement le frêne élevé, l'aulne glutineux, l'érable sycomore et le tremble. La strate arbustive est constituée par le groseillier rouge, la ronce bleue la viorne obier, le prunellier épineux, la bourdaine, l'aubépine monogyne. Dans la strate herbacée se remarquent l'iris jaune, l'oseille sanguine, le scirpe des bois, l'angélique sylvestre, le lierre terrestre, le compagnon rouge, la laîche des bois…

La faune est également intéressante : le cincle plongeur, inscrit sur la liste rouge régionale, niche sur le site. Le héron cendré et les deux milans (noir et royal) chassent sur la ZNIEFF. Les amphibiens sont bien représentés par les tritons (alpestre et vulgaire) les grenouilles (verte et rousse) et le crapaud. De nombreux trichoptères et éphémères (non inventoriés précisément ici) fréquentent le cours d'eau et les prairies environnantes.

Le site est en bon état mais a été récemment dégradé par le creusement d'un étang privé.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF suit les contours de la zone prairiale la plus riche du secteur (limitée à l'est par le canal de la Marne).