Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020187
BOIS DE VONCQ

(n° régional : 00000627)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Bois de Voncq, d'une superficie de plus de 120 hectares, est située au nord-est du village de Voncq dans le département des Ardennes. Le bois s'est développé sur des sols couverts d'épais limons de plateau et les types forestiers qui s'y rencontrent sont les suivants :

- la chênaie-charmaie neutrophile à jacinthe des bois (espèce atlantique très éloignée de son aire de répartition originelle et qui atteint dans les Ardennes sa limite orientale) et à épipactis pourpre (orchidée rare et protégée dans le département) occupe près de la moitié de la superficie de la ZNIEFF. On y rencontre aussi le lamier jaune, le millet diffus, la laîche des bois, la parisette, le pâturin des bois, l'ornithogale des Pyrénées, la raiponce en épi, le sceau de Salomon multiflore et, dans les zones plus fraîches, la patience sanguine, l'épiaire des bois et la laîche pendante

- la hêtraie-chênaie acidiphile (forêt climacique du bois de Voncq) subsiste dans les parcelles traitées en futaie. Le hêtre y est l'essence dominante ; la strate herbacée comprend (outre la jacinthe des bois et l'épipactis pourpre qui sont aussi représentées ici), la laîche fausse brize (ou crin végétal), la canche flexueuse, la luzule poilue, la luzule des bois, le maïanthème à deux feuilles, le mélampyre des prés, la pulmonaire à longues feuilles (espèce d'origine subatlantique, assez rare dans la région où se situe sa limite de répartition), violette de Rivin. Les lisières sont caractérisées par la fougère aigle, le genêt à balais, la laîche glauque, la canche flexueuse, la flouve odorante, le millepertuis perforé et la gesse des montagnes.

- la frênaie-charmaie rivulaire (localisée) à laîche espacée, laîche maigre, ficaire fausse-renoncule, valériane rampante, oxalide petite oseille et primevère élevée.

Il existe aussi des plantations d'épicéas au niveau du Bois Madame et près du pavillon de chasse (pour les deux plus importantes), ainsi que de nombreux petits îlots parsemés dans la forêt.

Le long de la voie romaine s'est développé un groupement particulier à tendance calcicole à neutrophile, avec l'érable champêtre, le camerisier à balais, le cornouiller mâle, la mélique à une fleur, la violette des bois, le fraisier sauvage, le gaillet jaune, le trèfle intermédiaire…

Le talus de la D.23 qui constitue une partie de la limite sud de la ZNIEFF est recouvert par une végétation nitrophile plus hygrophile avec notamment la grande consoude, la patience à feuilles obtuses, l'ortie dioïque, l'alliaire, le cerfeuil sauvage…

La ZNIEFF est dans un assez bon état général. On peut signaler ici la présence en limite extérieure de la ZNIEFF d'un parc à gibier (élevage de sanglier) totalement destructeur pour la flore et dont une partie jouxte les secteurs à jacinthe des bois.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF concerne la partie floristiquement la plus riche de la forêt acidiphile (sur limon) ou neutrophile à jacinthe des bois et épipactis pourpre du Bois de Vonq : les limites de la ZNIEFF correspondent donc aux parcelles dans lesquelles ces deux espèces sont représentées. La partie la plus occidentale du bois ne repose par sur des limons de plateau, la partie nord-est est très fortement marécageuse, souvent plantée en peupliers et plus banale : elles ont été exclues du périmètre. La limite nord est constituée par le tracé de la voie romaine de Reims.