Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020202
BOIS DU HAUT DES GRES AU NORD D'ALLEMANT

(n° régional : 00000667)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Bois du Haut des Grés, d'une superficie de près de 110 hectares, est située au nord du village d'Allemant, dans le département de la Marne.

Les différents groupements forestiers sont très caractéristiques de cette région du département. La chênaie-charmaie-hêtraie mésoneutrophile à mésotrophe est bien représentée (40% de la superficie totale de la ZNIEFF). La strate arborescente comprend le chêne pédonculé et le charme qui dominent ; le chêne sessile, le hêtre, l'érable champêtre, le tilleul à petites feuilles, le frêne, le merisier sont plus disséminés. La strate arbustive est diversifiée et constituée par le noisetier, cornouiller sanguin, l'aubépine monogyne, l'aubépine épineuse, le rosier des champs, le troène, le fusain d'Europe, les ronces, le chèvrefeuille à balais… Le tapis herbacé comprend le millet diffus, le lamier jaune, la laîche des bois, le sceau de Salomon multiflore, l'anémone sylvie, la scrofulaire noueuse, la renoncule tête d'or, le gouet tacheté, le pâturin des bois…

En fond de ravin et sur pente ouest et nord apparaît une variante plus fraîche à groseillier à maquereaux, oseille sanguine, parisette, bugle rampante, polystic dilaté, lierre terrestre, primevère élevée, ficaire fausse-renoncule.

Localement elle est remplacée par une chênaie sessiliflore acidiphile : la strate arborescente comprend le chêne sessile, le hêtre, l'alisier torminal, l'alisier blanc, le châtaigner, le bouleau, le tremble et le néflier. La strate arbustive peu fournie est constituée par le houx, la bourdaine et le chèvrefeuille des bois. La strate herbacée est caractérisée par le maïanthème à deux feuilles (espèce à caractère montagnard, rare dans la Marne), la luzule de Forster, la luzule poilue, la luzule multiflore, la canche flexueuse, la laîche à pilules, la violette de Rivin, la fougère mâle, la molinie bleue et, en lisière, la germandrée scorodoine, la callune fausse-bruyère, le millepertuis élégant, le mélampyre des prés, l'épilobe des montagnes, la flouve odorante, la laîche pâle et la fougère aigle.

Sur pente bien exposée prospère localement la chênaie pubescente. La strate arborescente est constituée par le chêne sessile, le chêne pubescent (et leur hybride), l'alisier blanc, l'alisier torminal et l'alisier de Fontainebleau (protégé en France, il est rare et disséminé dans le Bassin Parisien, l'Alsace et le Nord-Est du pays). Dans la strate arbustive se remarquent le rosier à très nombreuses épines (ou rosier pimprenelle), le cerisier de Sainte-Lucie, la viorne mancienne et le bois joli. La strate herbacée comprend le dompte venin, l'hellébore fétide, la digitale jaune, la néottie nid d'oiseau, le céphalanthère à grandes fleurs, la fétuque hétérophylle et en lisière la phalangère rameuse, la violette hérissée, la primevère officinale, la campanule gantelée, le genêt des teinturiers, le buplèvre en faux, le trèfle des montagnes, l'origan.

Le long des chemins subsistent des pelouses à flore caractéristique. Les graminées sont bien représentées (fétuque de Léman, brachypode penné, koelérie à crêtes) ; elles sont accompagnées par le cytise couché (inscrit sur la liste rouge régionale), le polygala du calcaire, l'anémone pulsatille, l'hélianthème jaune, la petite pimprenelle, l'hippocrépide en ombelle, la carline vulgaire, le genêt des teinturiers, l'euphorbe petit-cyprès, la potentille printanière. Des orchidées s'y remarquent également : acéras homme pendu, ophrys mouche, orchis militaire, orchis pourpre, listère ovale.

Au nord de la ZNIEFF en limite de culture plusieurs pieds d'adonis couleur de feu ont été découverts : cette messicole, quasi-disparue de la région, est inscrite sur la liste rouge régionale.

Cette ZNIEFF possède une diversité avifaunistique assez importante : ainsi près d'une quarantaine d'espèces y a été recensée jusqu'à ce jour, fréquentant la ZNIEFF pour se nourrir, pour s'y reposer ou pour s'y reproduire. Le bois abrite plusieurs pics (pic noir, pic épeiche, pic vert), la tourterelle des bois, la grive musicienne, la grive draine, le geai des chênes, des pouillots (véloce, fitis et siffleur), la mésange huppée, la mésange noire, la fauvette à tête noire, la fauvette des jardins, le loriot d'Europe, le pinson des arbres... Les zones plus ouvertes accueillent le bruant proyer, le bruant jaune, le tarier pâtre, le pipit des arbres, l'alouette des champs.

Le site est dans un bon état général.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF suivent pour l'essentiel les limites forestières, en excluant au sud et à l'ouest les bois à flore plus banale et en incluant au nord et à l'est certaines parcelles cultivées recelant une messicole très rare, l'adonis couleur de feu.