Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020239
BOIS DU VAL OBOT, DE LA COTE AUX ENFANTS ET DES FALÉES À ARCONVILLE

(n° régional : 05030013)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Val Obot, de la Côte aux Enfants et des Falées, d'une superficie de 70 hectares, est située au sud-est du village d'Arconville dans le département de l'Aube. Elle fait partie de la vaste ZNIEFF de type II du massif forestier de Clairvaux et des Dhuits et de la Z.I.C.O. CA06 (Barrois et Forêt de Clairvaux) de la directive Oiseaux.

La chênaie-charmaie-hêtraie calcicole est le type forestier le plus répandu. Les arbres sont variés (chêne sessile, hêtre, tilleul à grandes feuilles, charme, érable sycomore, érable champêtre…). Le tapis herbacé comprend le lierre, la scille à deux feuilles, le gouet tacheté, le lamier jaune, l'anémone sylvie, l'ornithogale des Pyrénées, la primevère élevée, l'euphorbe faux-amandier, le bois joli…

La strate arborescente de la hêtraie neutrophile comprend le hêtre qui domine, accompagné par le chêne sessile, l'érable sycomore et divers arbustes comme le noisetier. La strate herbacée est constituée par la dentaire pennée, la nivéole (versants exposés au nord), le bois joli, l'aspérule odorante, la mélique uniflore, la mercuriale vivace, la laîche digitée, la parisette, l'orchis mâle, etc.

En exposition sud et sur sol très caillouteux se développe une chênaie thermophile constituée par le chêne sessile, le tilleul à grandes feuilles, l'alisier blanc (tous les trois bien représentés), le hêtre, l'érable sycomore, l'alisier torminal, le chêne pubescent. La strate arbustive comprend notamment le cornouiller mâle, le camerisier à balais, la viorne mancienne, le genévrier, le laurier des bois et le fragon petit-houx (rare dans l'Aube où il atteint sa limite d'aire absolue). La strate herbacée est constituée par la laîche des montagnes, la laîche digitée, la laîche glauque, la seslérie bleue, le tabouret des montagnes, le sceau de Salomon odorant, l'hellébore fétide, le tabouret des montagnes, la néottie nid d'oiseau, l'orchis pourpre. Son intérêt biologique est important, ce type forestier atteignant dans l'Aube sa limite d'aire de répartition vers le nord. La lisière de cette forêt thermophile est caractérisée par le fraisier vert, le trèfle intermédiaire, le grémil pourpre bleu, la réglisse sauvage, le buplèvre en faux, l'aigremoine eupatoire, la germandrée scorodoine, le tabouret des montagnes, la violette hérissée et certaines espèces communément rencontrées dans les pelouses, comme par exemple l'hélianthème nummulaire, la germandrée petit chêne, la potentille printanière, le genêt des teinturiers, la petite pimprenelle, le brachypode penné

La chênaie pédonculée-charmaie de fond de combe à anémone fausse-renoncule se localise au fond du vallon étroit. On y observe également la corydale solide (très rare dans l'Aube), la moschatelline, le lierre terrestre et la ficaire fausse renoncule.

La ZNIEFF abrite deux espèces végétales protégées au niveau régional : la nivéole printanière (très rare dans l'Aube où elle n'est connue que dans quelques stations) est en limite occidentale de répartition ; dans la chênaie-charmaie de bas de pente s'observe le narcisse des poètes (station primaire forestière) : ce orophyte sud-européen, rare en plaine, est inscrit sur la liste rouge régionale des végétaux menacés en Champagne-Ardenne, de même qu'une petite fougère, l'ophioglosse. La corydale solide (rare dans l'Aube) s'y observe également.

Le site est fréquenté par de nombreux reptiles notamment la vipère aspic, la coronelle lisse et la couleuvre verte et jaune. Ces deux dernières sont inscrites à l'annexe II de la convention de Berne et sur la liste rouge des reptiles menacés en Champagne-Ardenne, catégorie "vulnérable". Elles sont toutes les trois protégées en France depuis 1993 (protection partielle pour la vipère). Le faucon crécerelle, la buse variable, le pigeon ramier y ont également été observés comme nicheurs. Les grands mammifères (cerf, chevreuil, sanglier), le renard et le blaireau habitent la forêt.

La ZNIEFF est dans un bon état général.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF englobe un vallon encaissé dans la forêt de Clairvaux : la délimitation suit le haut et le bas des deux versants opposés.