Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020241
PRAIRIES ET BOIS HUMIDES A L'OUEST DU RUISSEAU LA TREMAGNE

(n° régional : 05170005)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des prairies et bois humides à l'ouest du ruisseau de Trémagne, d'une superficie d'une quarantaine d'hectares, est située entre les communes de Saint-Phal et de la Loge Pomblin. Elle regroupe des prairies humides, fauchées (Bromion racemosi, Oenanthion fistulosae) ou pâturées, des prairies mésohygrophiles, des bois (aulnaie-frênaie, chênaie-charmaie hygrophile, saulaies arbustive ou saulaie arborescente riveraine), plus localement des cariçaies à grandes laîches, des groupements de hautes herbes et ponctuellement des plantations (résineux et peupliers).

La flore prairiale est dominée par les graminées : vulpin genouillé, vulpin utriculé, vulpin des prés, flouve odorante, brize intermédiaire, houlque laineuse… Elles sont accompagnées par le salsifis des prés, le crépis bisannuel, l'oseille commune, la cardamine des prés, le lotier corniculé, le trèfle des prés, le trèfle blanc, le plantain lancéolé, la grande marguerite, le lotier corniculé... Dans les zones plus humides, l'œnanthe fistuleuse, la scorsonère des prés, l'orchis de mai, l'achillée sternutatoire, la laîche hérissée, la laîche blonde, le lychnis fleur de coucou, le silaüs des prés, le myosotis cespiteux, la renoncule rampante, la succise des prés, la laîche tomenteuse, la laîche bleuâtre apparaissent ou prennent de l'importance.

Les prairies renferment quatre espèces rares inscrites sur la liste rouge des végétaux menacés de Champagne-Ardenne :, une graminée, le vulpin utriculé, une orchidée, l'orchis incarnat, une petite fougère, l'ophioglosse et la scabieuse des prés.

Les cariçaies (localisées) sont constituées par de nombreuses laîches (laîche des marais, laîche distique, laîche des rives, laîche d'Otruba…) et par le myosotis des marais, la canche cespiteuse, le gaillet des marais, l'épiaire des marais, la lysimaque nummulaire… Les fossés sont bordés d'une végétation de petits hélophytes et de reine des prés.

Les bois sont représentés par l'aulnaie-frênaie et la chênaie-charmaie hygrophile Les arbres les plus fréquemment rencontrés sont le chêne pédonculé, le charme, l'érable sycomore, le frêne commun et l'aulne glutineux. La strate arbustive comprend le noisetier, l'orme champêtre, l'aubépine monogyne, la viorne obier, le prunellier épineux, le fusain d'Europe. La strate herbacée, plus ou moins recouvrante, est constituée par le lamier jaune, la laîche des bois, l'ail des ours, la mélique uniflore, le sceau de Salomon multiflore, le millet diffus et dans les secteurs les plus humides de l'aulnaie-frênaie la laîche pendante, la laîche espacée, la laîche maigre, la circée de Paris, la véronique des montagnes…

Cette ZNIEFF, en bon état, fait partie de la grande ZNIEFF de type II de la vallée de l'Armance de Chaource à Saint-Florentin.

Commentaires sur la délimitation

Les limites suivent d'une part par les contours de la ZNIEFF II de Cussangy et d'autre part ceux de la ZNIEFF II de la vallée de l'Armance (dans laquelle cette ZNIEFF de type I est incluse). Ces limites sont en grande partie matérialisées sur le terrain par le cours du ruisseau de la Trémagne (à l'est) pour la ZNIEFF de l'Armance et par les limites des bois du Chamoy et de la Brossotte (à l'ouest) pour la ZNIEFF de Cussangy.