ZNIEFF 220013467
BOIS DE PROUVAIS

(n° régional : 02CHP106)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le site du « Bois de Prouvais » est isolé au milieu des grandes cultures de la Champagne picarde.

A l’ouest, le bois repose sur une butte quaternaire sableuse tandis que, à l’est, la craie sénonienne sous-jacente affleure.

La partie du bois au sol sableux est colonisée par une chênaie acidophile du Quercion robori-petraeae. Sur la craie, les bois sont à rattacher au Mercurialo-Carpinenion. En lisière sud du bois, les fourrés ont une tonalité thermophile accusée. Des fragments de pelouses calcaires (Mesobromion) persistent le long des rideaux et en périphérie des cultures.

INTERET DES MILIEUX

- Pelouses du Lino leonii-Festucetum lemanii, unité précontinentale champenoise, en limite occidentale de répartition, exceptionnelles en Picardie et très menacées sur le site ;

- boisements acidophiles du Lonicero-Fagetum, habitats d’espèces remarquables ;

- lisières thermophiles du Berberidion en fin d’évolution, témoignant de l’extension ancienne de milieux thermocalcicoles remarquables, comme l'indique également la présence de Quercus x calvescens (hybride entre Q. petraea et Q. pubescens).

Il s'agit là d'un site intéressant, présentant la transition des boisements, depuis les sols crayeux jusqu’aux sols sableux acides. Enfin, les lisières et les fourrés de recolonisation attestent des anciennes pratiques agropastorales et des potentialités des pelouses champenoises.

INTERET DES ESPECES

Dans les pelouses et les ourlets thermophiles :

- la Germandrée des montagnes (Teucrium montanum*), présente sur les écorchures ;

- la Germandrée botryde (Teucrium botrys), assez rare en Picardie ;

- la Bugrane gluante (Ononis natrix), vulnérable en Picardie.

Dans le bois :

- la Myrtille (Vaccinium myrtillus), espèce oréo-atlantique, assez rare ;

- le Maïanthème à deux feuilles (Maianthemeum bifolium), restreinte aux forêts acidophiles.

On notera la présence ancienne de l’Anémone sauvage (Anemone sylvestris*), le long des lisières du bois.

FACTEURS INFLUENCANT L’EVOLUTION DE LA ZONE

- Abandon des pratiques pastorales sur les savarts, qui conduit à la disparition de milieux et d’espèces exceptionnelles.

- Fréquentation importante de la partie ouest du bois, occasionnant des dommages sur les milieux.

- Mise en culture des lisières herbeuses des bois, milieux qui accueillaient l’Anémone sauvage.

- Transport de produits phytosanitaires et d’engrais par le vent depuis les cultures environnantes, nuisibles à la flore des lisières.

N.B. : les espèces végétales dont le nom latin est suivi d’un astérisque sont légalement protégées.

Commentaires sur la délimitation

Le site comprend un bois, bien individualisé au milieu des cultures, ainsi qu'une série de rideaux calcicoles situés à proximité.