ZNIEFF 220013575
BOIS DE SAINT-JEAN

(n° régional : 02TAR101)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le « Bois de Saint-Jean » se situe en marge nord de la région naturelle du Tardenois. Il se trouve sur une colline étirée selon un axe est-ouest.

La séquence géologique complète, assez complexe, comprend :

- des fragments du plateau Sannoisien (Stampien inférieur), avec les meulières de Brie et les argiles vertes de Romainville, sur les points hauts du site ;

- de larges plages découvertes de marnes gypseuses du Ludien ;

- les calcaires de Saint-Ouen (Marinesien), sur la périphérie du bois ;

- les sables de Beauchamp (Auversien), surtout sur le flanc nord.

Enfin, des limons de plateau recouvrent des surfaces assez importantes à l’est de la D 1.

Les principaux groupements forestiers sont :

- la hêtraie-chênaie sessiliflore acidophile sur sables, du Lonicero-Fagetum ;

- la chênaie-charmaie mésoneutrophile acidocline sur sables, du Hyacinthoido-Fagetum ;

- la frênaie-charmaie mésotherme à Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum), du Carpinion betuli.

Très ponctuellement, à la faveur de sources ou de suintements, se trouvent des fragments d’aulnaies à sphaignes et des frênaies méso-eutrophes à Laîche pendante (Carex pendula), à rapprocher du Carici remotae-Fraxinetum.

Des pelouses fragmentaires du Mesobromion occupent les lisières bien exposées du bois.

INTERET DES MILIEUX

La situation biogéographique de transition, entre les domaines atlantiques et médio-européens, liée à la grande superficie de sables de l’Auversien et de calcaires du Marinésien implique la présence de groupements forestiers peu variés, mais assez originaux sur le plan phytocoenotique.

Les groupements forestiers sur sables sont remarquables et inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne. Il s’agit notamment de la chênaie-charmaie du Hyacinthoido-Fagetum de répartition atlantique et qui forme ici un type précontinental original, propre au Tardenois et à la Brie picarde.

La frênaie-charmaie à Ornithogale des Pyrénées du Scillo-Carpinetum est également très intéressante car il s’agit d’un type forestier qui se trouve ici en limite nord de répartition en France.

Cette forêt, assez grande dans le contexte du plateau cultivé du Tardenois/Soissonnais, présente un intérêt pour la circulation et la reproduction de plusieurs mammifères. Le « Bois de Saint-Jean » est utilisé par les cervidés de passage, comme bois "satellite" de la Forêt Domaniale de Retz.

INTERET DES ESPECES

Les bois abritent un cortège de plantes remarquables :

- l’Ornithogale des Pyrénées (Ornitogalum pyrenaicum), assez rare en Picardie ;

- le Cerisier à grappes (Prunus padus), espèce médio-européenne, en limite ouest de répartition en Picardie ;

- la Platanthère à deux feuilles (Platanthera bifolia), orchidée rare des sous-bois ;

- la Raiponce en épi (Phyteuma spicatum), principalement distribuée dans le sud de l’Aisne.

FACTEURS INFLUENCANT L’EVOLUTION DE LA ZONE

- Sylviculture en taillis sous futaie, en harmonie avec la préservation de la biodiversité.

- Plantation de Châtaigniers et de Chênes rouges d’Amérique, au détriment des groupements forestiers originels.

- Fort impact des sangliers dans les zones de sources, déstructurant gravement la végétation en place.

Commentaires sur la délimitation

Le site englobe les bois et les prairies mésophiles attenantes ainsi qu'une frange de cultures faisant office de zone tampon.