Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220013578
FORÊT DES ROUGES FOSSÉS (PARTIE AISNE)

(n° régional : 02BRI131)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le site se compose de la partie picarde d’un bois dont l’essentiel de la surface se situe en Seine-et-Marne.

Les sols se sont développés principalement sur des placages limoneux quaternaires recouvrant des argiles à meulière et, dans le fond des talwegs, sur des alluvions anciennes.

Les peuplements forestiers sont homogènes, à rattacher au Lonicero-Carpinenion, avec des petites variations de facies, selon l’âge des parcelles et l’orientation forestière. Les layons forestiers portent des formations herbeuses hygroclines et acidoclines sur de petites surfaces.

L’étang de la Verrerie est entouré d’une succession de ceintures végétales particulièrement bien conservées. Du centre vers les bords, on observe :

- les herbiers flottants à Nénuphar blanc (Nymphaeion albae) ;

- les herbiers submergés à Characées (Nitellion flexilis) ;

- la ceinture hélophitique des eaux profondes à massettes et à Scirpe des lacs (Phragmition) ;

- la ceinture à Laîche vésiculeuse (Caricion rostratae), établie sur des éléments très fins ;

- la ceinture de l’Oenanthion aquaticae, exondée en été ;

- la ceinture de l’Alnion glutinosae, qui fait la transition avec les types forestiers plus secs.

Au sud d’Artonge, les prairies mésophiles du Cynosurion cristati sont entourées de haies et traversées par un ruisseau temporaire.

INTERET DES MILIEUX

- Herbiers à Characées du Nitellion flexilis, très rare et vulnérable en Picardie, inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne.

- Aulnaie marécageuse du Carici elongatae-Alnetum, habitat rare en Picardie, fragmentaire sur le site.

- Groupement à Laîche vésiculeuse (Carex vesicaria), rarement aussi bien exprimé.

- Milieux des rives exondables du Rorippo-Oenanthetum aquaticae, peu fréquents en Picardie et en régression.

- Ruisseaux temporaires typiques de la Brie, absents du reste de la Picardie.

- Herbiers à Nymphaea alba, en régression.

- Massif forestier vaste, en connexion avec des bois voisins, permettant à des vertébrés à grand territoire (rapaces, pics) de s’établir.

- Remarquable expression des ceintures végétales aquatiques, permise par la pente faible des bords de l’étang et par la qualité des eaux.

INTERET DES ESPECES

En forêt :

- la Raiponce en épi (Phyteuma spicatum), dont les plus belles populations picardes se trouvent dans la Brie ;

- la Laîche ovale (Carex ovalis), assez rare en Picardie ;

- l’Autour des palombes (Accipiter gentilis), rapace rare en Picardie, bien présent dans la Brie ;

- le Pic mar (Dendrocopos medius), assez rare et localisé dans la région.

Dans les milieux humides :

- la Leucorrhine à large queue (Leucorrhinia caudalis*), dont les populations sont en danger de disparition en France ;

- la Laîche allongée (Carex elongata), très rare en Picardie ;

- le Saule à oreillettes (Salix aurita), assez rare en Picardie, présent ici en compagnie du Saule multinervé (Salix x multinervis), son hybride avec Salix cinerea.

FACTEURS INFLUENCANT L’EVOLUTION DE LA ZONE

- Présence de boisements sur l’essentiel de l’impluvium de l’étang, assurant une protection contre la pollution chimique diffuse.

- Gestion de l’étang compatible avec sa grande valeur patrimoniale.

- Envasement lent de l’étang, néfaste, à moyen terme, pour la faune et la flore aquatiques.

- Pratiques sylvicoles semblant assurer la pérennité des boisements en place.

N.B. : les espèces dont le nom latin est suivi d’un astérisque sont légalement protégées.

Commentaires sur la délimitation

Le site comprend la partie picarde du Bois des Rouges fossés et quelques prairies périphériques. Les cultures sont exclues.