Logos SINP

ZNIEFF 220013596
LARRIS DE LANNOY-CUILLERE, D'ABANCOURT ET DE SAINT-VALERY, BOIS DE VARAMBEAUMONT

(n° régional : 60PPI102)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Les Larris s'étirent le long d'un versant raide, orienté nord/sud, sur la rive droite de la Bresle. Cette dernière prend ses sources au pied de ce coteau, inscrit dans la craie sénonienne.

Le Bois de Varambeaumont s'étend, quant à lui, sur une terminaison du plateau, délimitée par la vallée de la Bresle et celle du Ménillet. Les sols limoneux à solex autorisent la présence d'une végétation acidocline. Ils accueillent des futaies de chênes et de hêtres (Illici-Fagion, Lonicero-Carpinenion), ponctuées de Houx (Ilex aquifolium) et de Néfliers (Mespilus germanica). Quelques taches de Fougère-aigle (Pteridium aquilinum) et de Digitale pourpre (Digitalis purpurea) y expriment également l'acidité du sol.

Sur le coteau, les affleurements de craie marneuse et les pentes raides engendrent des sols squelettiques, longtemps valorisés par le pâturage ovin, caractéristique des larris. Une végétation pelousaire thermocalcicole à mésohygro-calcicole (Avenulo pratensis-Festucetum lemanii subass. blackstonietosum, Parnassio palustri-Thymetum praecocis) s'y développe encore, malgré l'abandon de ce pâturage ovin. Les broussailles et les bois colonisent les pelouses depuis les lisières forestières du haut de versant.

En fond de vallée, subsistent des pâtures légèrement humides, bordées de haies, notamment de saules taillés en têtards.

INTERET DES MILIEUX

Les pelouses marnicoles du Parnassio palustri-Thymetum praecocis sont exceptionnelles en Picardie et endémiques des plateaux crayeux picardo-normands. Elles sont particulièrement menacées, comme l'ensemble des pelouses calcicoles de Picardie, dont la surface a été divisée par vingt environ en un siècle.

Ces milieux sont inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne. Ils abritent bon nombre d'espèces végétales et animales rares et menacées dans le nord de la France.

INTERET DES ESPECES

Parmi les espèces végétales les plus intéressantes se trouvent les suivantes :

- la Parnassie des marais (Parnassia palustris*),

- l'exceptionnel Orchis grenouille (Coeloglossum viride*),

- la Globulaire ponctuée (Globularia bisnagarica),

- la Céphalanthère à grandes fleurs (Cephalanthera damasonium),

- l'Ophrys mouche (Ophrys insectifera),

- l'Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora),

- la Digitale pourpre (Digitalis purpurea),

- la Spiranthe d'Automne (Spiranthes automnalis*),

- l'Actée en épi (Actea spicata)...

Faune :

Plusieurs espèces de lépidoptères remarquables se reproduisent sur les pelouses ensoleillées :

- Spiala sertorius,

- la Lucine (Hamearis lucina).

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

L'embroussaillement, généré par l'abandon des pratiques pastorales extensives, entraîne la disparition progressive de la flore et de la faune héliophiles remarquables, ainsi que la dégradation de la qualité paysagère et du patrimoine cynégétique de ces larris. L'action des quelques lapins et des chevreuils, présents sur le site, sur les herbacées et les buissons envahissants, ne compense pas suffisamment cet enfrichement naturel.

N.B. Les espèces végétales dont le nom est suivi d'un astérisque sont légalement protégées.

Commentaires sur la délimitation

Ce site résulte du rapprochement de deux anciennes ZNIEFF voisines (Larris de Saint-Valéry - Bois de Varambeaumont et Larris de Lanoy-Cuillère et d'Abancourt). Les contours actuels englobent les larris et les bois les plus intéressants pour les habitats, la flore et la faune, ainsi qu'une étroite zone-tampon en lisière.