Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220013602
BOIS FOURRÉ ET BOIS DE CRÈVECOEUR

(n° régional : 60PPI127)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Les Bois Fourré, de Crèvecœur, et des Gallets sont développés sur des sols sablo-graveleux acides. Au Thanétien, la mer a en effet façonné un vaste poulier de sables et de galets (d'où le nom du bois), dont la trace s'étire aujourd'hui du Bois des Gallets proprement dit à la butte du village du Gallet, à l'est.

Les boisements sont essentiellement constitués de chênaies-charmaies et de hêtraies acidophiles (alliance de l'Ilici-Fagion), conduites en futaie. Quelques Châtaigniers (Castanea sativa) y sont disséminés. Le Houx (Ilex aquifolium) et le Néflier (Mespilus germanica) ne sont pas rares en sous-bois. Les éclaircies favorisent l'extension des tapis de ronces, des Digitales pourpres (Digitalis purpurea) ou des Fougères-aigle (Pteridium aquilinum), ainsi que des Genêts à balais (Cytisus scoparius).

En périphérie du bois subsistent quelques prairies pâturées sur sables, plus ou moins entourées de haies.

Quelques anciennes carrières de sables et de galets parsèment le site.

INTERET DES MILIEUX

La grande originalité de ces milieux est d'abriter une végétation acidophile sabulicole. De tels cortèges floristiques sont rares sur le plateau picard, et en Picardie de façon générale. Plusieurs espèces végétales rares dans la région sont en effet présentes.

L'intérêt du site est également lié à l'originalité géomorphologique et géologique du poulier de galets à l'intérieur des terres, unique en Picardie.

INTERET DES ESPECES

Les espèces végétales qui comptent parmi les plus remarquables sont les suivantes :

- la Digitale pourpre (Digitalis purpurea),

- la Renoncule sardonique (Ranunculus sardous),

- la Montie minuscule (Montia minor),

- la Laîche pâle (Carex pallescens).

L'avifaune comprend notamment la Bondrée apivore (Pernis apivorus), rapace insectivore inscrit à la directive "Oiseaux" de l'Union Européenne.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

Les activités extractives de sables et l'intensification des pratiques agricoles (retournement des prairies, arasement des haies...) aboutissent à la quasi-disparition de l'écrin bocager, d'un grand intérêt à la fois biologique, paysager et cynégétique, qui subsistait autour du bois.

Une décharge de déchets domestiques comble une ancienne carrière au nord de Prévillers.

Commentaires sur la délimitation

Les contours du site intègrent les milieux boisés et prairiaux acides les plus remarquables pour les habitats, la flore et la faune. Autant que possible, les cultures ont été exclues, ainsi que la décharge.