Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220013618
BOIS DE LA FRÊTE A FITZ-JAMES

(n° régional : 60PPI143)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le Bois de la Frête est disposé en haut de versant, sur des affleurements de craie campanienne en lisière sud, et sur des limons à silex sur la majorité de son étendue.

Les chênaies-charmaies, dominantes, sont traitées en taillis sous futaie. Les coupes d'éclaircie favorisent l'extension des tapis de ronces, ainsi que la présence de quelques Fougères-aigle (Pteridium aquilinum) et de Genêts à balais (Sarothamnus scoparius), dans les clairières et en lisière du bois.

Le sud du bois bénéficie d'une exposition ensoleillée qui, combinée à un sol peu épais et calcaire du fait des affleurements de la craie, permet le développement de végétations forestière et périforestière thermocalcicoles originales.

INTERET DES MILIEUX

La lisière méridionale du bois abrite une chênaie pubescente, habitat remarquable d'affinités subméditerranéennes et qui se raréfie considérablement plus au nord.

Cette lisière abrite plusieurs espèces végétales de grand intérêt

Les milieux acidoclines sur limons à silex sont très complémentaires de cette flore calcicole.

INTERET DES ESPECES

Les plantes supérieures les plus rares sont les suivantes :

- le Chêne pubescent (Quercus pubescens),

- l'Iris fétide (Iris foetidissima),

- le Sceau de Salomon odorant (Polygonatum odoratum),

- la Néottie nid d'oiseau (Neottia nidus avis),

- L'Hellébore fétide (Helleborus foetidus).

On trouve également sur la berme une végétation pelousaire relictuelle, qui comprend, entre autres, plusieurs orchidées, dont l'Himantoglosse barbe de bouc (Himantoglossum hircinum), ainsi que l'Astragale faux-réglisse (Astragalus glycyphyllos).

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

L'entretien de la berme herbeuse gagnerait à être effectué par une fauche tardive (fin d'été), afin d'éviter l'emploi de désherbants, facteur de dégradation de la qualité floristique de la lisière du bois.

Celle-ci a, par ailleurs, tendance à se fermer par boisement progressif des clairières, réduisant progressivement l'intérêt floristique, par disparition des espèces héliophiles et thermophiles.

Commentaires sur la délimitation

Les contours du site englobent les milieux forestiers et les lisières, où se concentrent les habitats et les espèces les plus remarquables. Les cultures, sans intérêt biologique particulier, sont évitées.