Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220013621
BOIS DU QUESNOY À TARTIGNY

(n° régional : 60PPI116)

Identification du site

Région : PICARDIE  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Rémi FRANÇOIS (Conservatoire des Sites Naturels de Picardie) ; Marine COCQUEMPOT (Conservatoire botanique national de Bailleul)

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 92
maximale : 124

Superficie (ha) : 81

Centroïde calculé : 49.62° - 2.36°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
410 -  Mises en culture, travaux du sol
440 -  Traitements de fertilisation et pesticides
500 -  Pratiques et travaux forestiers
620 -  Chasse

Des lisières herbacées ont été mises en culture en quelques points, réduisant ainsi leur intérêt floristique. Les plantations de résineux concourent à appauvrir le cortège floristique herbacé.

La présence de bandes enherbées en bordure est très favorable à la conservation du patrimoine biologique : elle permet le maintien de lisières plus favorables à la flore et à la faune héliophiles, et limite les effets des intrants des cultures.

Sans entretien particulier, les bandes enherbées situées au sud du boisement ont tendance à s’embroussailler. Elles sont peu à peu colonisées par des fourrés arbustifs. Les lisières forestières sont elles aussi en cours d’embroussaillement. Les tapis ras se font rares. De plus, la proximité de ces milieux avec les cultures environnantes y met en péril le maintien d’une flore remarquable. L’utilisation de fertilisants provoque un enrichissement général des sols et donc un remplacement progressif des espèces en place par des espèces rudérales nitrophiles.

Les boisements font l’objet d’une sylviculture intensive. De nombreuses coupes sont effectuées. Les troncs sont transportés puis stockés au niveau des bandes enherbées au sud. Le passage répétitif des engins modifie la structure du sol et détériore les végétations en place. Au sein du boisement, ces activités ont tendance à grandement appauvrir la végétation des sous-bois. Les cortèges caractéristiques sont, par endroits, remplacés par des ronciers.

La prairie sitiuée au niveau du cimetière tend à s’embroussailler elle aussi. N’étant pas fauchée régulièrement, elle est colonisée par des fourrés arbustifs. De plus, des dépôts de déchets y ont été constatés.

Des déchets inorganiques y sont déposés en quantités importantes.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :

Le Bois du Quesnoy s'étire sur des affleurements de craies coniacienne et santonienne sur les versants, sur des limons à silex au niveau du plateau, et sur des colluvions en bas de versant."


59 - Coteau, cuesta
61 - Plateau
Activités humaines  :
02 - Sylviculture
05 - Chasse
Statut de propriété  :
00 - Indéterminé
Mesure de protection  :
00 - Indéterminé
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
53 - Habitats
1 - Critères d'intérêts patrimoniaux
2 - Ecologique
12 - Faunistique
42 - Floristique
46 - Phanérogames
75 - Fonction d'habitat pour les populations animales ou végétales
70 - Role naturel de protection contre l'érosion des sols
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible