Logos SINP

ZNIEFF 220013959
BOIS DE LA BELLE EPINE ET BOIS SEMÉ, LARRIS DE LA VALLÉE DES CARRIÈRES

(n° régional : 80SAM111)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Situés à proximité d'Amiens, le « Bois de la Belle Epine » et le « Bois Semé » couvrent les versants faiblement pentus des vallées sèches, dites "Vallée de Loutre" et "Vallée Blonde", s'inscrivant dans la craie du Coniacien-Santonien, ainsi que les formations résiduelles à silex et les limons de plateau.

La position de ces boisements, au sein de l'îlot thermophile Sud-Amiénois (secteur de déficit pluviométrique à affinités thermocontinentales), confère au site une certaine originalité. En effet, une partie des boisements peut être rattachée au Cephalanthero-Fagion sylvaticae (type Sud-Amiénois). On observe également des hêtraies-chênaies-charmaies mésophiles neutroclines à neutrophiles du Mercurialo-Carpinenion et des hêtraies-chênaies acidoclines de plateau du Lonicero-Carpinenion (Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae). D'importants taillis de tilleuls sont également représentés.

Le versant exposé à l'ouest, dans la « Vallée des Carrières », comporte une pelouse calcicole (Mesobromion erecti) présentant des zones rases par endroits, entretenues par les lapins. Ce larris est cependant, en grande partie, envahi par les pins et subit les passages de motos.

INTERET DES MILIEUX

Plusieurs groupements végétaux sont d'intérêt européen et sont inscrits, à ce titre, à la directive "Habitats" :

- hêtraies thermocalcicoles du Cephalanthero-Fagion sylvaticae, alliance rare dans le département de la Somme (essentiellement présente dans le Sud-Amiénois) ;

- hêtraies-chênaies subatlantiques à Jacinthe des bois du Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae ;

- Les pelouses calcicoles de l'Avenulo pratensis-Festucetum lemanii subass. seselietosum montani, groupement végétal rare et menacé en Picardie. Ces pelouses sont relictuelles sur le site (« Vallée des Carrières »).

Globalement, les milieux en présence accueillent une flore et une faune remarquables pour la Picardie.

INTERET DES ESPECES

Les bois accueillent les espèces remarquables suivantes :

- l'Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum), espèce rare dans le département de la Somme ;

- l'Actée en épi (Actaea spicata), espèce montagnarde rare et vulnérable en Picardie ;

- le Daphné lauréole (Daphne laureola), assez rare en Picardie ;

- le Daphné mézéréon (Daphne mezereum), espèce rare et menacée en Picardie ;

- la Bondrée apivore (Pernis apivorus), rapace inscrit à l'annexe I de la directive "Oiseaux", nicheur sur le site ;

- le Dragon (Harpyia milhauseri), lépidoptère notodonte indicateur de massifs boisés encore riches en entomofaune.

Les pelouses et friches calcicoles hébergent les espèces suivantes :

- le Lin à feuilles ténues (Linum tenuifolium), espèce thermophile assez rare et vulnérable en Picardie ;

- le Bunium noix-de -erre (Bunium bulbocastanum), qui apprécie les pelouses ourléifiées ;

- le Séséli des montagnes (Seseli montanum), espèce thermophile abondante sur le site ;

- la Brunelle laciniée (Prunella laciniata), rare en Picardie ;

- le Fluoré (Colias australis), l'Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon) et l'Azuré bleu-céleste (Polyommatus bellargus), trois lépidoptères diurnes, inféodés aux pelouses rases, en régression en Picardie.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

- La gestion sylvicole, relativement douce et équilibrée, permet l'expression d'une certaine biodiversité. Cependant, les plantations de résineux et de peupliers sont de nature à dégrader la végétation forestière initiale.

- Le larris fait l'objet d'une dégradation par la pratique du moto-cross sauvage. De même, le dépôt de déchets divers et les plantations de pins représentent des facteurs préjudiciables au maintien d'un patrimoine naturel riche et diversifié.

Commentaires sur la délimitation

Le site englobe les Bois de la Belle Epine, Bois Semé, Bois d'Amilly, Bois du Corroi, ainsi que les larris situés sur le versant exposé au sud-ouest de la Vallée des Carrières. Ces milieux sont d'intérêt écologique élevé et accueillent une flore et une faune remarquables pour la Picardie. Les cultures ont été exclues autant que possible.