Logos SINP

ZNIEFF 220013971
BOIS DE CONTALMAISON, MAMETZ, BAZENTIN

(n° régional : 80NEA104)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Situés à l'est d'Albert, les « Bois de Contalmaison », « de Mametz », « de Bazentin » et « de la Perreuse » s'étendent sur les versants de faible pente des vallées sèches de la "Vallée Wagnon" et "la Valléette", ainsi que sur le plateau. Du fond des vallées jusqu'au plateau, les affleurements géologiques se succèdent de la manière suivante : craie blanche du Turonien et du Coniacien, limons argileux rouges à silex, puis limons des plateaux.

Les formations forestières correspondent principalement à des hêtraies-chênaies-charmaies mésophiles neutroclines à neutrophiles du Mercurialo-Carpinenion et à des hêtraies-chênaies acidoclines de plateau du Lonicero-Carpinenion (Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae). On trouve également des frênaies-érablières de pente mésohygrophiles du Fraxino-Carpinion. Des taillis importants de Tilleuls à grandes feuilles (Tilia platyphyllos) et de Tilleuls à petites feuilles (Tilia cordata) sont représentés. La gestion sylvicole est principalement menée en taillis sous futaie. Le sous-bois offre de belles populations de fougères.

Quelques prairies occupent les lisières du bois ainsi que des haies de charmes taillés en têtards. Des reliques de pelouses calcicoles (Mesobromion erecti) et des friches se maintiennent sur le versant exposé à l'ouest de la « Vallée Wagnon ». Le site présente également un intérêt historique puisqu'il concerne le pays natal de Lamarck. Certains combats de la Première Guerre mondiale eurent lieu dans ce secteur, laissant un certain nombre de marques visibles : anciennes tranchées, arbres malingres aux troncs tordus, relief marqué par les cratères de bombes ...

INTERET DES MILIEUX

Les boisements accueillent plusieurs espèces remarquables de la faune et de la flore. Ce massif forestier, au sein d'un paysage de grande culture, joue un rôle de refuge pour certains animaux (rapaces, mammifères).

Les hêtraies-chênaies subatlantiques à Jacinthe des bois du Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae sont des milieux inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne.

INTERET DES ESPECES

Plusieurs espèces remarquables ont été notées sur le site :

- la Phalène du Tilleul (Chloroclysta siterata), lépidoptère nouvellement observé dans le département de la Somme ;

- La Bondrée apivore (Pernis apivorus) et le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), deux rapaces nicheurs inscrits à la directive "Oiseaux" de l'Union Européenne ;

- la Laîche de Paira (Carex muricata subsp. lamprocarpa), espèce très rare en Picardie ;

- la Brunelle laciniée (Prunella laciniata), espèce rare en Picardie, observée dans les années 1980 sur le coteau herbeux ;

- la Centaurée noire (Centaurea nigra), espèce des ourlets calcicoles, assez rare en Picardie.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

- Les coteaux les moins pentus ont fait l'objet de mises en culture, faisant disparaître les espèces héliophiles remarquables inféodées aux pelouses calcicoles.

- Les plantations de résineux sont peu compatibles avec le développement d'un sous-bois, intéressant d'un point de vue écologique. En se substituant aux peuplements originaux, elles sont aussi un facteur de dégradation du paysage.

- Le maintien de zones enherbées aux abords des bois est favorable à la faune et à la flore.

Commentaires sur la délimitation

Le site englobe les Bois de Mametz, de Contalmaison, de Bazentin et de la Perreuse, qui sont d'intérêt écologique élevé. Ces bois s'individualisent au sein d'un environnement très cultivé du nord-est-amiénois. Les cultures sont exclues de la zone.