Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220220016
BOIS MEUNIÈRE

(n° régional : 02BRI102)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le massif forestier, situé au nord-est de la Brie picarde, est installé sur un versant de faible pente exposé au nord-ouest. Il repose essentiellement sur des limons de plateau et des argiles et des meulières de Brie (Sannoisien) entaillés par des rus intermittents s'écoulant sur un lit de meulières de Brie, fragmentées et accueillant des groupements bryophytiques (Brachythecietalia plumosi) typiques de la Brie.

On y rencontre les groupements forestiers dont la description suit.

- En haut de versant, les limons de plateau, la meulière de Brie et les argiles à meulières déterminent des niveaux acides. Les groupements végétaux correspondants sont nettement acidoclines à acidophiles. Le boisement dominant, pour sa part, est constitué d'une chênaie-bétulaie à Canche flexueuse (Querco petraeae-Betuletum pendulae), et un sylvofacies de dégradation, à Fougère grand-aigle (Pteridium aquilinum) monospécifique, occupe une partie de la "Queue du Bois". La partie du bois située au nord de la D.80 est entaillée de nombreuses mares, correspondant à des extractions de meulière. Les boisements alentours sont constitués d'une bétulaie dense, sous laquelle apparaissent ponctuellement des sphaignes (Sphagno-Betuletum p.p.).

- A mi-pente, les marnes supragypseuses et les gypses de Champigny (Ludien) déterminent des groupements moins acides et relativement frais que l'on retrouve de manière bien structurée, notamment dans la réserve de Goussancourt. Le boisement dominant, de type frênaie-charmaie en taillis sous futaie, présente un caractère frais à humide (Carpinion).

- Au niveau des marnes du Ludien inférieur, au lieu-dit la « Tête Mouillée », des résurgences d'eau déterminent ponctuellement la présence d'une aulnaie à Laîche pendante (Carex pendula), à rattacher au Carici pendulae-Alnetum.

De nombreuses plantations de peupliers et de résineux occupent la partie du bois nommée les pâtis de Coulonges.

Au nord du bois, quelques pâtures relictuelles témoignent de la présence d'un ancien bocage.

INTERET DES MILIEUX

Les groupements forestiers les plus intéressants sont les suivants et sont inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne :

- bétulaie hygrophile acidophile à sphaignes (Sphagno-Betuletum p.p.) ;

- chênaie-bétulaie acide sèche en futaie (Querco petraeae-Betuletum pendulae).

La charmaie-frênaie (Carpinion) fraîche à Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum) se trouve en limite nord-est de répartition en Brie picarde.

Le ru intermittent, présent à l'est du bois, est remarquable par la présence de groupements bryophytiques des Brachythecietalia plumosi, localisés en Picardie aux régions du Valois et de la Brie.

INTERET DES ESPECES

Parmi les plantes d'un grand intérêt sur la zone, signalons :

- la Luzule des forêts (Luzula sylvatica), espèce oréo-atlantique assez rare, limitée aux secteurs frais et humides en Picardie ;

- l'Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum), essentiellement dans le sud de l'Aisne pour la Picardie ;

- l'Oeillet velu (Dianthus armeria), espèce très rare, en régression en Picardie.

Citons la présence de deux sphaignes, bryophytes remarquables en Picardie, Sphagnum fimbriatum et Sphagnum squarrosum.

La faune du site est tout aussi remarquable :

- l'Autour des Palombes (Accipiter gentilis), nicheur rare en Picardie ;

- le Pic mar (Dendrocopos medius), espèce inscrite à la directive "Oiseaux" ;

- le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), espèce vulnérable en Europe, inscrite à la directive "Oiseaux".

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

La plantation de peupliers et de résineux est préjudiciable au maintien des groupements forestiers les plus remarquables, notamment la charmaie-frênaie fraîche à Ornithogale des Pyrénées.

La coupe à blanc, pratiquée dans les parcelles les plus acides, favorise leur envahissement par des espèces ayant tendance à banaliser le site, telles que la Fougère grand-aigle.

Commentaires sur la délimitation

Les contours de la zone englobent le bois Meunière et les lisières attenantes.