Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230000242
LE BOIS DU VAL DE LA CORBIE

(n° régional : 87040010)

Commentaires généraux

La ZNIEFF de la vallée de l’Aunay est localisée sur les communes de Fort-Moville et Triqueville. Elle correspond à un taillis tourbeux d’aulne alimenté par la Corbie, ainsi qu’à une mosaïque d’habitats naturels à tendance hygrophile, en étroite relation les uns avec les autres. Sa délimitation s’appuie sur celle des habitats naturels humides, en fond de vallée.

La lithologie correspond à deux faciès que sont les argiles, marnes ou limons d’une part, et les sables et alluvions siliceux d’autre part.

La ZNIEFF est essentiellement constituée de milieux humides. Les zones ouvertes correspondent à des zones prairiales plus ou moins conduites de façon extensive et à des prairies humides de transition à hautes herbes. Au centre de la ZNIEFF, il existe une zone de frênaie-aulnaie humide, plus ou moins pénétrable par endroit et présentant une strate herbacée souvent dominée par la Ronce (Rubus fruticosus) ou par des espèces du Phragmition.

Cinq espèces végétales déterminantes ont été recensées sur cette ZNIEFF. Il s’agit de la Cardère poilue (Dipsacus pilosus), dipsacacée assez rare dans la région. Sa station s’étend sur environ une quinzaine de m2 dans la pâture méso-hygrophile, près d’un pont de la Corbie. La Cardamine amère (Cardamine amara), brassicacée assez rare, présente le long de la Corbie. Dans la forêt de Frêne et d’Aulne, en milieu de pente, le Buis toujours vert (Buxus sempervirens) a été observé à la fois sous forme spontanée et plantée (petite haie). Cette buxacée est peu commune et est considérée comme déterminante à l’état sauvage. Dans l’aulnaie, deux petites stations de Dorine à feuilles alternes (Chrysosplenium alternifolium), saxifragacée exceptionnelle en Haute-Normandie, inscrite sur la liste rouge, ont été de nouveau observées. Elle est accompagnée de la Dorine à feuilles opposées (Chrysosplenium oppositifolium), assez rare. Enfin, deux stations de Dactylorhize négligée (Dactylorhiza praetermissa), orchidée assez rare ont été notées dans deux prairies humides.

Concernant la faune, le Gazé (aporia crataegi) a été observé au niveau des zones prairiales ouvertes. Ce papillon est exceptionnel et très menacé en Haute-Normandie. Le Calopteryx vierge (Calopteryx virgo) est un odonate assez rare qui fréquente la zone, notamment au niveau de la Corbie. Cette espèce est typique des ruisseaux à eau vive de bonne qualité. Les zones de prairies les plus humides abritent le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), orthoptère assez rare. Par ailleurs, un Martin pêcheur (Alcedo atthis) a été contacté également le long de la Corbie. Notons la présence de vieux arbres têtards (exemple du Frêne commun (Fraxinus excelsior) à terreau bien décomposé dans les trous). Les cavités générées au fil du temps constituent des niches écologiques, notamment pour les insectes saproxyliques. Les vergers proches peuvent également abriter une telle faune.

Concernant les activités anthropiques, outre l’agriculture (élevage bovin et prairie de fauche), la chasse est pratiquée dans l’ensemble des boisements et aux abords immédiats La populiculture se développe de plus en plus dans le secteur. La randonnée, le VTT et l’équitation sont pratiqués au niveau des chemins communaux et des routes.

Les principales menaces sur le site dépendent des activités agricoles et sylvicoles. En effet, la biodiversité forestière de la ZNIEFF est largement tributaire du maintien des parcelles en l’état (à surveiller). Il en est de même pour la biodiversité liée aux zones prairiales. La prairie de fauche au nord du site fait l’objet par exemple d’une éradication des chardons au moyen d’herbicide largement répandu, notamment à proximité de la Corbie.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible