ZNIEFF 230000256
LE BLANC BANC À SAINT-SAMSON-DE-LA-ROQUE

(n° régional : 87040001)

Commentaires généraux

Localisée sur la rive gauche de la Seine, à la confluence de la Risle, la zone alluviale du Blanc-Banc est délimitée au Sud-Ouest par la Risle, au Nord par la Seine, au Sud et au Sud-Est par des cultures.

Noter que le lit de la Risle maritime est exclu de cette Znieff. Ce fleuve côtier se jetant dans la Seine, et les vasières associées, sont en effet inclus dans les deux Znieff mer en forte inter-connexion écologique "Baie de Seine orientale ("type II) et "Filandres amont de l’estuaire de Seine" (type I).

Les prairies pâturées y sont très largement dominantes. Elles sont parsemées de mares à gabions et traversées par de petits affluents de la Risle ou de la Seine. C’est la zone alluviale qui présente le fonctionnement hydraulique le plus naturel de l’estuaire. Elle est alimentée par la nappe alluviale des sables fins et des graves. Compte tenu de la vétusté de la digue et de la pénétration d’affluents au sein des prairies, les inondations directes par les eaux de la Seine sont assez fréquentes.

La majorité de cet espace fait partie depuis fin 1997 de la vaste Réserve Naturelle Nationale de l’Estuaire de la Seine qui s'étend sur une superficie vingt cinq fois plus grande (8500 ha). La gestion mise en œuvre vise à pérenniser ce patrimoine biologique et paysager de premier ordre.

De plus, il convient de noter que cette Znieff fait partie intégrante du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine normande, et qu'elle est incluse dans la ZPS FR2310044 "Estuaire et marais de la Basse Seine" et dans la ZSC FR2300122 "Marais Vernier, Risle Maritime" au titre des directives Oiseaux et Habitats du dispositif Natura 2000.

FLORE

La formation prairiale dominante se rapporte à l’association phytosociologique de l’Hordeo secalini-Lolietum perennis, surtout sous des formes de bas-niveaux plus ou moins subhalophiles. On y trouve plusieurs espèces déterminantes dont le Jonc de Gérard (Juncus gerardii), le Jonc comprimé (Juncus compressus), l’Oenanthe à feuilles de silaüs (Oenanthe silaifolia)…

Les autres associations prairiales sont plus localisées comme le Rumici crispi-Alopecuretum geniculati lié aux secteurs les plus humides et surpâturés ou l’Hordeo secalini-Arrhenatheretum elatioris, prairie fauchée des zones plus sèches de la bordure Sud. Cette dernière prairie abrite notamment la rare Gaudinie fragile (Gaudinia fragilis).

Cette Znieff est plus particulièrement caractérisée par :

-un secteur dunaire d’origine artificielle (remblais sableux issus du creusement du chenal de la Seine) localisé en bordure de la Seine. La végétation soumise au pâturage est composée de pelouses mésophiles à méso-xérophiles plus ou moins prairiales (groupements du Thymo-Cynosurion et à Fétuque rouge des sables) ainsi que des friches psammophiles à Cynoglosse officinale (Cynoglossum officinale), espèce exceptionnelle ;

- des replats vaseux soumis aux marées :

-l’un en bordure de la Seine comprenant des scirpaies saumâtres à Scirpe maritime (Scirpus maritimus), Glaux maritime (Glaux maritima) et Aster maritime (Aster tripolium), trois espèces exceptionnelles à très rares ;

-l’autre au niveau des affluents de la Risle où se développent des Scirpaies saumâtres à Scirpe triquètre (Scirpus triqueter), espèce exceptionnelle et protégée en Haute-Normandie ;

-des roselières pionnières à Butome en ombelle (Butomus umbellatus), espèce rare, bien développée dans les fossés ou les mares.

Au niveau des mares à gabion, la végétation aquatique ou des milieux sablo-vaseux exondés abrite plusieurs autres espèces déterminantes dont la Renoncule de Baudot (Ranunculus baudotii), le Rorippe des marais (Rorippa palustris), la Spirodèle à plusieurs racines (Spirodela polyrhiza) ou la Zannichellie des marais (Zannichellia palustris)…

FAUNE

Sur le plan faunistique, ce site accueille, comme l’ensemble de la Réserve Naturelle de l’Estuaire de la Seine, de nombreux oiseaux migrateurs et hivernants en stationnement : laridés, ardéidés, limicoles, anatidés…

Les espèces remarquables notées en période de reproduction sont notamment le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), espèce inscrite à l’annexe I de la Directive Oiseaux de l’Union Européenne, le Cygne tuberculé (Cygnus olor), la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), le Vanneau huppé (Vanellus vanellus)…

L’entomofaune comprend notamment :

-divers Orthoptères remarquables, dont le Criquet marginé (Chorthippus albomarginatus), le Tetrix riverain (Tetrix subulata) et le Criquet des clairières (Chrysocraon dispar).

-des Odonates assez rares à rares dans la région comme l’Agrion mignon (Coenagrion scitulum).

En batraciens, la rare Rainette verte (Hyla arborea), observée dans des mares à proximité immédiate, est très probablement présente.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de cette Znieff a été adapté suite aux créations de ZNIEFF marines en juin 2015.

La partie subtidale de la présente Znieff a été retranchée et accolée aux nouvelles Znieff marines de type 2 "Baie de Seine orientale" (23M000004) et de type 1 "Filandres amont de l’estuaire de Seine" (23M000007) afin de respecter la méthodologie du MNHN.