ZNIEFF 230000825
LA FORÊT D'IVRY

(n° régional : 8404)

Commentaires généraux

Cette ZNIEFF localisée au sud de l'Eure se situe dans un secteur de faible précipitation et donc dans un domaine à affinité méridional. L'ensemble se compose des forêts d'Ivry, du Puits des Forges, de Roseux et de Moulinard. La chênaie charmaie domine ce complexe, au sein duquel se trouvent des plantations de résineux, de la hêtraie à jacinthe des bois et quelques stations de chênaie thermophile à Chêne pubescent (Quercus pubescens) peu commun, ces deux derniers habitats étant communautaires. Au niveau des coteaux subsistent encore de belles pelouses calcicoles d'une grande qualité écologique, intégré au réseau natura 2000 (ZSC de la Vallée de l'Eure).

La richesse floristique de cet ensemble est importante avec 58 espèces déterminantes recensées et 5 végétaux protégés régionalement : l'Orchis singe (Orchis simia), la Laîche humble (Carex humilis), la Bugrane naine (Ononis pusilla), l'Epipactis brun rouge (Epipactis atrorubens), et l'Ophrys frelon (Ophrys fulciflora). Parmi la flore déterminante, citons la Gentiane croisette (Gentiana cruciata), le Peucedan des cerfs (Peucedanum cervaria), la Renoncule des bois (Ranunculus serpens nemorosus), la Koelerie du Valais (Koeleria vallesiana), le Limodore à feuilles avortés (Limodore aborativum).

Les 16 lépidoptères et 8 orthoptèroides déterminants montrent que le site présente un intérêt entomologique non négligeable. Le Criquet de la Pâlène (Stenobothrus lineatus) et une géomètre exceptionnelle, Scopula virgulata sont inféodés aux pelouses, la Mante religieuse (Mantis religiosa) apprécie les pelouses piquetées et les lisières. Quelques espèces sont liées aux boisements comme la Boarmie du Chêne (Hypocemis roboraria), le Tabac d'Espagne (Argynnis paphia), la Noctuelle gracieuse (Elaphria venustula). Enfin, les grandes étendues forestières et la présence de vieux arbres sont favorables à tout un cortège d'insectes saproxyliques, et notamment le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus), gros coléoptère inscrit à l'annexe 2 de la directive habitats.

Parmi les reptiles, il faut surtout signaler la présence de la Coronelle lisse (Coronella austriaca), une couleuvre thermophile se nourrissant de lézards. L'avifaune connue est classique et typique des milieux boisés comme les pics, la sittelle, les mésanges. Le site constitue également un vaste territoire de chasse pour diverses espèces de chauves-souris connues localement comme le Murin de Natterer (Myotis natterreri) ou le Murin de Daubenton (Myotis daubentonii), deux espèces également arboricole. Plusieurs cavités peuvent être utilisées comme site d'hibernation.

Ce grand ensemble permet d'abriter des populations animales et végétales diversifiées importantes et pérennes au sein d'un environnement agricole et urbain. Il joue également un rôle de régulation des facteurs climatiques et de protection contre l'érosion.

Les pressions agricoles et urbaines sont fortes avec un mitage constant des lisières et une disparition des boisements. Les pelouses calcicoles sont envahis par les fourrés et perdent de leur diversité. Leur inscription au sein du réseau Natura 2000 devrait permettre de les conserver. L'enrésinement pourrait constituer un problème à long terme pour cette zone.

Commentaires sur la délimitation

Les contours boisés : retrait des zones d'agriculture intensive et calage sur les contours ZSC (la vallée de l'Eure - FR2300128). Intégration de la partie boisée du coteau de la vallée Carrière (nord-est de la Z, Nord de Ivry) et de la partie ouest de la forêt des Moulinards (ouest de la Z), mais pas du domaine d'Ivry (urbanisé, N de la forêt des Moulinards).