Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230000843
LA MARE DES MESLIERS EN FORÊT DE BROTONNE

(n° régional : 85100003)

Commentaires généraux

Située au Nord-Est de la Forêt de Brotonne, la Mare des Mesliers est, comme les autres mares du massif, implantée sur un substrat acide qui favorise la présence de conditions oligotrophes. Elle est très probablement d’origine anthropique : les sols sablo-caillouteux (et le sous-sol crayeux) filtrants de la forêt ne sont en général pas favorables à la présence de milieux aquatiques pérennes.

Cette petite mare oligotrophe abrite différents types de végétations aquatiques, notamment :

-des formations à Potamot nageant (Potamogeton natans) du groupement du Potametum natantis,

-des groupements à Callitriche à fruits plats (Callitriche platycarpa) du Callitrichetum platycarpae s.-l. ,

-des herbiers flottants à Utriculaire citrine (Utricularia australis), habitat et espèce rares et menacés en Haute Normandie,

-des voiles flottants à lentilles d’eau (Lemna minor, Lemna trisulca, plus rarement Spirodela polyrhiza, etc.) qui recouvrent toute la surface d’eau libre en été.

Sur les berges se développent des petites ceintures hélophytiques à Laîche faux-souchet (Carex pseudocyperus), Glycérie flottante (Glyceria fluitans), Salicaire pourpier (Lythrum portula), Gaillet des marais (Galium palustre), etc.

Plusieurs espèces d’hélophytes (végétation des substrats vaseux) ou d’hydrophytes (végétation aquatique) déterminantes de ZNIEFF ont été recensées, comme la Laîche faux-souchet (Carex pseudocyperus), le Plantain d’eau commun (Alisma plantago-aquatica), la Renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis), le Saule cendré (Salix cinerea), la rare Callitriche à crochets (Callitriche hamulata), et surtout les nombreuses Utriculaires citrines (Utricularia australis), plantes carnivores flottantes aux fleurs jaunes, etc.

L’intérêt faunistique est essentiellement lié, dans la limite des connaissances actuelles, à ses peuplements batrachologiques. Cette mare constitue en effet un site de reproduction essentiel pour les populations de batraciens. Les populations d’Urodèles (Tritons et Salamandre) sont particulièrement importantes, avec des centaines d’individus des quatre espèces de Tritons : Tritons palmé, ponctué, alpestre et crêté (Triturus helveticus, T. vulgaris, T. alpestris, T. cristatus). Le Triton crêté est inscrit à l’annexe II de la directive Habitats de l’Union Européenne.

D’autres petits sites aquatiques, qu’ils soient pérennes ou temporaires (ornières en eau, dépressions humides, etc.) accueillent également les pontes de ces amphibiens à proximité de cette mare, mais, plus ponctuels et moins diversifiés, ils n’ont pas été intégrés à cette ZNIEFF.

Les odonates et autres insectes aquatiques sont pour l’heure assez méconnus, mais quelques espèces rares et menacées seraient susceptibles de s’y reproduire. Seules des espèces communes ou assez communes ont été notées.

Parmi les reptiles, la Couleuvre à collier (Natrix natrix) a été observée aux abords.

Une gestion relativement douce par curage léger a apparemment été effectuée ces dernières années, ce qui semble avoir été profitable à la végétation, notamment aux herbiers à Utriculaire citrine et aux populations de tritons, qui sont aujourd’hui remarquables.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible