Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230015680
LE COTEAU DU BOIS DE L'HOSPICE

(n° régional : 72040029)

Commentaires généraux

Le coteau du bois de l'Hospice se situe au Nord-Est du bourg de Neufchâtel-en-Bray. Le site est traversé d'Est en Ouest par la route D 928 et est délimité par un bois au-dessus et des cultures et des pâtures en contrebas.

Le site est constitué principalement d'une pelouse-ourlet à brachypode penné (Brachypodium pinnatum) avec des fourrés à prunellier (Prunus spinosa) et des zones de pré-bois longeant le bois de l'Hospice. Notons également le maintien d'une pelouse calcaire du mesobromion sur le talus routier grâce à une pente très forte.

Ce talus routier abrite une superbe population de plusieurs centaines de pieds d'épipactis brun-rouge (Epipactis atrorubens), orchidée protégée régionalement en compagnie notamment de l'hélianthème nummulaire (Helianthemum nummularium).

Sur la pelouse-ourlet, nous pouvons rencontrer des espèces caractéristiques de pelouses calcaires telles que la chlore perfoliée (Blackstonia perfoliata), l'avoine des prés (Avenula pratensis), la gymnadénie moucheron (Gymnadenia conopsea), l'aspérule à l'esquinancie (Asperula cynanchica) ou bien encore le gaillet couché (Galium pumilium), la brize intermédiaire (Briza media) et la bugrane rampante (Ononis repens).

La faune n'a pas fait l'objet d'inventaires spécifiques mais les milieux les plus ouverts et notamment les pelouses sont susceptibles de présenter une entomofaune diversifiée (orthoptères, lépidoptères) tandis que les fourrés et les bois se montrent propices aux mammifères et à l'avifaune.

Faute de pâturage, l'envahissement de la pelouse par le brachypode penné contribue à la banalisation de la flore et prépare la fermeture du milieu suite à la progression du pré-bois. D'autre part, la taille du site a été réduite du fait de la mise en cultures de plusieurs parcelles dans la partie basse.

Des coupes de débroussaillage et une fauche d'entretien sont à envisager sur la pelouse-ourlet avant une reprise d'un pâturage extensif pour maintenir et favoriser une flore riche et caractéristique.

La forte pente du talus routier semble permettre le maintien d'un stade de pelouse favorable aux espèces remarquables citées. Dans tous les cas, il ne faut pas y faire de fauchage durant leur période de floraison (mi-mai à août).

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible