Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230030058
LE BOIS DE GAUVILLE

(n° régional : 86400000)

Commentaires généraux

Ce bois du Pays d'Ouche, d'une surface importante pour les environs est situé sur les communes de Saint-Pierre-du-Mesnil, Saint-Agnan-de-Cernières, Saint-Pierre-de-Cernières et la Haie-Saint-Sylvestre. Isolé dans une vaste plaine vouée à la culture et dans une moindre mesure à l'élevage, il représente un refuge pour de nombreuses espèces animales et végétales.

La particularité du bois réside dans son humidité et son caractère clairsemé sans doute hérité de la tempête de 1999. La strate arborescente est composée de pin sylvestre (Pinus sylvestris), de chêne sessile (Quercus sessiliflora), de sapin pectiné (Abies alba), de bouleau pubescent (Betula pubescens), de sorbier (Sorbus aucuparia) ou encore de hêtre (Fagus sylvatica). Le bois très clair présente de nombreuses clairières et un réseau de chemins bordés de fossés. Dans ces fossés se développent la renoncule flammette (Ranunculus flammula), l'assez rare pourpier d'eau (Lythrum portula), ainsi que le scirpe sétacé (Scirpus setaceus). L'ensemble de ces zones est colonisé par la molinie bleue (Molinia caerulea). La strate herbacée traduit un milieu acide et parfois engorgé. On y note sur de larges portions de chemins la présence de la petite scutellaire (Scutellaria minor) peu commune dans la région, plus localement on trouve : la bruyère à quatre angles (Erica tetralix), la pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), une plante hémiparasite propre aux landes, mais aussi la laîche vert jaunâtre (Carex demissa), la laîche bleuâtre (Carex panicea), l'orobanche du genêt (Orobanche rapum-genistae), le jonc bulbeux (Juncus bulbosus subsp. bulbosus). La partie centrale du bois présente des parcelles forestières déboisées avec un caractère de lande à molinie et callune sur plusieurs hectares. La bruyère à quatre angles est présente régulièrement dans cette vaste lande à caractère humide. Le bois de Gauville est actuellement le seul bois du Pays d'Ouche à présenter d'aussi importants faciès de landes.

Pour la faune, outre la présence de grands mammifères (chevreuil et sanglier), des ornières forestières et fossés susceptibles de pouvoir héberger la reproduction des amphibiens sont omniprésents, tous les amphibiens forestiers doivent pouvoir s'y reproduire : grenouille verte et agile, salamandre et au moins 3 tritons. On peut aussi citer la faune entomologique avec 12 espèces d'orthoptères recensées dont le criquet des clairières (Chrysochraon dispar), espèce liée en Haute-Normandie aux formations de molinie qui trouve ici un milieu naturel d'importance dans la plaine de culture.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible