Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230030512
LE BOIS BOITEL

(n° régional : 70030000)

Commentaires généraux

Le massif du Bois Boitel comprend un ensemble de bois localisés entre les bourgs d'Aumale au Sud et d'Ellecourt à l'Ouest. Ces bois se situent sur de l'argile à silex vers le haut de plateau tandis qu'ils reposent sur des terrains calcaires dans le secteur de la ligne haute tension et de la route D49 pour la partie à l'Est. Cela se traduit par des formations forestières diverses de type chênaie-charmaie, frênaie-charmaie, bois de pente et hêtraie acidiphile qui sont accompagnées de fourrés. Le site présente également un lambeau de forme de pelouse calcaire avec fourrés. En sous-bois, la plante la plus remarquable est la lathrée écailleuse (Lathraea squamaria) protégée régionalement. Au sein de ces bois, quelques plantes intéressantes sont à signaler qui sont pour la plupart des espèces de lisières, coupes ou taillis forestiers plus ou moins calcicoles. Il s'agit de la digitale jaune (Digitalis lutea), de l'épiaire des Alpes (Stachys alpina), du rosier tomenteux (Rosa tomentosa), de la pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), de la gesse des bois (Lathyrus sylvestris), du cardaminopside de Borbas (Cardaminopsis arenosa ssp. borbasii). Il faut également signaler dans le bois sur pente la présence des polystics à aiguillons (Polystichum aculeatum) et à soies (Polystichum setiferum) et de quelques pieds dans un chemin ombragé de leur hybride le polystic de Bicknell (Polystichum x bicknellii). Quelques plantes remarquables ont été observées sur le reliquat de pelouse telles que l'épipactis brun rouge (Epipactis atrorubens) protégé régionalement, la campanule agglomérée (Campanula glomerata) et le polygala du calcaire (Polygala calcarea).

La faune n'a pas fait l'objet d'inventaires spécifiques mais est susceptible d'accueillir une avifaune typique de ces milieux.

La conservation de l'intérêt du site, dû principalement à la diversité des espèces de sous-bois et de lisières c'est-à-dire de milieux ombragés ou de demi-ombres, est favorisée par le maintien d'arbres de haut-jet lors des coupes qui ne doivent donc pas consister en des coupes à blanc. Il convient également de ne pas procéder à des enrésinements par exemple.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible