Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230030730
LES PELOUSES SILICICOLES ET LE BOIS DU CLAQUEVAIS

(n° régional : 85130003)

Commentaires généraux

Situées sur les communes d’Anneville-Ambourville et de Bardouville, les pelouses silicicoles du Claquevais, recèlent d’une flore riche, rare et diversifiée.

Les habitats remarquables rencontrés sur le site sont principalement des végétations herbacées oligotrophes, acidiclines sur sols filtrants siliceux (Violon caninae), ainsi que des végétations annuelles xériques acidiphiles sur sols sableux (Thero-Airion). Ça et là, une végétation de lande secondaire (Ulicion minoris) peut être observée. Les bois présents sont essentiellement des boisements acidiphiles dominés par le Chêne (Quercus robur et Q. petraeae).

Les espaces culturaux (culture de Seigle) présentent un intérêt majeur pour la sauvegarde des pelouses car ils constituent des zones refuges pour les plantes annuelles des pelouses silicicoles confrontées à la régression de leur habitat de prédilection.

Près d’une trentaine d’espèces végétales déterminantes à l’inventaire ZNIEFF a été recensée sur le site avec en particulier l’Arnoséride naine (Arnoseris minima), protégée en Haute-Normandie, qui trouve sur la boucle d’Anneville-Ambourville ses seules stations régionales et qui atteint en Haute-Normandie sa limite septentrionale.

Citons également : l’Aïra caryophyllée (Aira caryophyllea), l’Aphane à petits fruits (Aphanes australis), la Doradille noire (Asplenium adiantum-nigrum), la Cardamine impatiente (Cardamine impatiens), le Céraiste des champs (Cerastium arvense), le Céraiste nain (Cerastium pumilum), la Chondrille effilée (Chondrilla juncea), la Corrigiole des rivages (Corrigiola litoralis), la Crassule tillée (Crassula tillaea), la Bruyère cendré (Erica cinerea), la Cotonnière jaunâtre (Filago lutescens), la Cotonnière naine (Filago minima), la Cotonnière d’Allemagne (Filago vulgaris), le Gnaphale jaunâtre (Gnaphalium luteoalbum), l’Herniaire velue (Herniaria hirsuta), la Jasione des montagnes (Jasione montana), la Mibore naine (Mibora minima), le Myosotis versicolore (Myosotis discolor), l’Ornithogale en ombelle (Ornithogalum umbellatum), l’Ornithope délicat (Ornithopus perpusillus), l’Orobanche du genêt (Orobanche rapum-genistae), la Potentille argentée (Potentilla argentea), la Gnavelle annuelle (Scleranthus annuus), la Téesdalie à tige nue (Teesdalia nudicaulis), le Pigamon jaune (Thalictrum flavum), le Trèfle des champs (Trifolium arvense), le Trèfle strié (Trifolium striatum), la Vesce fausse-gesse (Vicia lathyroides), la Vulpie queue-d’écureuil (Vulpia bromoides).

La faune présente sur le site n’a pas fait l’objet d’étude particulière. Cependant, des inventaires complémentaires sur ce site permettraient vraisemblablement l’observation d’espèces remarquables notamment parmi la faune invertébrée.

Cette zone est fortement menacée par l’extension des carrières de sables.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible