Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230030890
LE COTEAU DE LA VERDERIE

(n° régional : 84010033)

Commentaires généraux

Le périmètre de la ZNIEFF est établi afin de ne conserver que les secteurs d'intérêt. Il est calé à l'Ouest sur les lisières arborées. Au Sud, la limite est établie sur la chaussée (exclue de la ZNIEFF). A l'Est, le périmètre est défini par les cultures et le parcellaire de la résidence individuelle.

L'intérêt de la ZNIEFF concerne des pelouses calcicoles sèches (mesobromion), assez ouvertes en haut de pente et dominées par des lisières, avec quelques espèces caractéristiques. Le versant d'adret du vallon regroupe un ensemble de pelouses intéressantes, notamment dans la partie exposée au Sud et au Sud-Est (cortège de plantes thermophiles et de quelques xérophiles).

Les pelouses recensées sur le site sont essentiellement des pelouses à brachypode qui comportent des secteurs plus ras et plus ouverts (action des lapins). C'est à ce niveau que l'on recense le plus de diversité.

Ces espaces de pelouses rases accueillent quelques stations disséminées de Séséli des montagnes (Seseli montanum) et de Brunelle à grandes fleurs (Prunella grandiflora), plantes rares et déterminantes ZNIEFF.

Sur la frange Sud du site, se développe une population relativement abondante d'Orobanche améthyste (Orobanche amethystea). Cette plante parasite, considérée comme rare et déterminante ZNIEFF, profite ici de la fréquence de sa plante hôte, le Panicaut champêtre, pour se développer.

A l'Ouest du site, non loin du réservoir, la Céphalanthère à grandes fleurs (Cephalanthera damasonium) se développe en bordure de boisement. Cette orchidée considérée comme assez rare et déterminante ZNIEFF est peu fréquente sur le site.

La diversité floristique du site est menacée par la fermeture des pelouses : colonisation par les ligneux et par le Brachypode penné.

L'intérêt au niveau de la faune est lié à la présence de la Petite Cigale de montagne (Cicadetta montana). Cette espèce à affinités méridionales fréquente les pelouses sèches des coteaux ensoleillés. Bien que non déterminante en Haute-Normandie (aucune liste d'hémiptères déterminants ZNIEFF n'a été proposée), elle est rare dans la région.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible