Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 230030895
LES CÔTES DES LONGS CHAMPS ET LE SEC ITON

(n° régional : 84030007)

Commentaires généraux

Le périmètre de la ZNIEFF est calé, à l'Ouest, sur la zone de rupture de pente, en y excluant toutes les zones anthropiques (plantations de conifères, etc.). Il est établi sur le chemin (au Nord) ou la RD 55 (au Sud). Tous deux sont exclus de la ZNIEFF. A l'Ouest, la limite est calée sur la lisière arborée. Elle englobe une partie du lit de l'Iton dans la partie Nord.

L'intérêt de la ZNIEFF concerne un coteau forestier d’atmosphère fraîche et le lit de l’Iton où croissent quelques hygrophytes, en dépit des pertes qui caractérisent cette portion de la rivière.

La ZNIEFF concerne un versant concave de la vallée du «Sec Iton», au lieu-dit «Côte des longs Champs». L'exposition Ouest de ce coteau favorise l'implantation d'un boisement d’atmosphère fraîche (plus arrosée et plus frais). Ceci permet le développement de plusieurs fougères dont la Doradille noire (Asplenium adiantum-nigrum), considérée comme rare et déterminante ZNIEFF. Cette plante recensée, çà et là, en faibles effectifs est notamment présente au sein des thalwegs localisés au deux-tiers Nord de la ZNIEFF (à proximité du lieu-dit «la Biocherie»).

Le coteau, taillé dans la craie qui n'apparaît que dans le bas de pente, abrite d'anciennes carrières de craies. Ces milieux regroupent une relative diversité floristique sans toutefois héberger des espèces exceptionnelles. Cependant, la carrière localisée dans la partie centrale de la ZNIEFF (amont du lieu de jonction de l'Iton et du coteau) abrite une petite station d'Orpin réfléchi (Sedum rupestre), considéré comme rare et déterminant ZNIEFF.

Au Nord de la ZNIEFF, un chemin plus sableux permet le développement d'une petite station de Crassule tillée (Crassula tillaea), considérée comme très rare et déterminante ZNIEFF.

Cette ZNIEFF possède aussi un intérêt géologique : la présence de bétoires dans lesquelles se perd le cours de l'Iton. Il s'assèche progressivement depuis l'aval de Damville pour disparaître (en été) dans cette zone. Les berges ne présentent pas une structure de végétation rivulaire spécifique (assèchement estival). Cependant, elles accueillent quelques hygrophytes dont le Pigamon jaune (Thalictrum flavum), plante assez rare et déterminante ZNIEFF.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible