Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240009589
LA LOIRE ENTRE L'ILE DE LA NOIRAYE ET LA FRILIERE

(n° régional : 00000572)

Commentaires généraux

Cette section de Loire s’étend à l’aval d’Amboise, au pied du coteau très marqué de Lussault.

La zone abrite une surface notable de pelouses sablo-calcaires en mosaïque avec des prairies méso-xérophiles à mésophiles. Ces pelouses hébergent des espèces déterminantes particulièrement intéressantes comme Artemisia campestris, Orobanche laevis, Scilla autumnalis ou Phleum phleoides. Orobanche laevis notamment, n’est présente qu’en quelques stations en région Centre, toutes localisées sur la Loire (à noter que l'espèce a été recherchée spécifiquement en 2018, sans être contactée).

Hormis ces pelouses, on rencontre sur le site une surface importante de communautés amphibies avec notamment Limosella aquatica.

La faune qui fréquente ce secteur s’avère très diversifiée :

- mammifères : Castor d'Europe, chauves-souris (Murin de Daubenton, Grand murin, Oreillard roux...),

- oiseaux : le site est d'une importance majeure par les colonies de reproduction de Mouette mélanocéphale, Sterne naine, Sterne pierregarin,

- poissons : Anguille, Lamproie marine, Bouvière...

- insectes : coléoptères (Aromia moschata, Lamia textor, Liocola lugubris...), papillons (Melitea phoebe, Nymphalis antiopa...), libellules (Gomphus flavipes, Ophiogomphus cecilia), criquets (Myrmeleotettix maculatus)...

Au total, le site héberge plus de 70 espèces déterminantes dont 7 plantes protégées et une vingtaine d’espèces animales protégées, dans des habitats typiques du système ligérien.

Il s’agit d’une des sections les plus riches du cours de la Loire.

Commentaires sur la délimitation

Le contour est globalement calé sur la levée au Nord, sur la route au Sud. Toutefois, les zones les plus anthropisées sont exclues. Cette zone correspond à une section du cours de la Loire qui abrite entre autres des pelouses sablo-calcaires et des communautés amphibies particulièrement riches.

Le contour de première génération a été élargi, notamment pour fusionner la présente ZNIEFF avec les "Ile de Montlouis", "Gèves des Simonaux", "Ile de Négron" et "Ile de la Noiraye". L’ensemble est écologiquement homogène du point de vue de des habitats présents et de leur répartition. Il constitue l’un des secteurs les plus riches en espèces déterminantes et protégées de la vallée de la Loire en région Centre.