Logos SINP

ZNIEFF 240030472
LANDES DU BAS DES VALLEES

(n° régional : 00000221)

Commentaires généraux

Cette zone se situe au Sud de la commune de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin. Elle jouxte le chemin dit des Marnières qui joint Mézières-lez-Cléry au Bois de Noras. On se situe ici au fond d'une vallée sèche qui a mis à nu des calcaires marneux (la partie supérieure des calcaires de Beauce), mais dont les flancs sont tapissés de colluvions argilo-siliceuses. Cette configuration est unique en Sologne et elle a été signalée dès le XVIIIème siècle sous la dénomination de "Vallée aux Moines". Le flanc Nord du vallon était alors en partie planté de vignes. Le fond a fait l'objet d'extraction de marne jusqu'aux années 1930.

La zone inclut des landes acidiphiles situées à l’intérieur d’une chênaie acidiphile et, singularité pour la Sologne, une pelouse calcaire à sablo-calcaire due à la proximité de l'affleurement marneux.

Deux espèces protégées en région Centre s'y rencontre : une station étendue d’Hélianthème en ombelle (Cistus umbellatus) dans les landes, et la Renoncule des marais (Ranunculus paludosus) le long du chemin longeant et traversant la ZNIEFF. En outre, le cortège floristique traduit l'ambivalence calcicole et acide, avec par exemple Teucrium chamaedrys, typique des pelouses-ourlets calcaires dans les zones de marnes affleurantes, et Sesamoides purpurescens s'établissant sur sols acides.

Au total, une dizaine d'espèces déterminantes de ZNIEFF sont présentes dans cette zone.

Les habitats déterminants (landes et pelouses) sont en forte régression du fait de la fermeture des milieux, dans ce secteur et plus généralement en Sologne. Ce zonage, de par son originalité et la rareté des habitats naturels observés, présente donc un intérêt écologique certain.

Commentaires sur la délimitation

Cette lande est enclavée dans les boisements. De ce fait et aussi en raison de la fermeture du milieu, les limites ne sont pas faciles à définir avec précision.

Après modernisation de la zone en 2015, le contour de la zone a été réduit. Il reste calé sur les chemins ou borde les secteurs de landes, d'après l'orthophotoplan de 2013.