Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240031187
MARDELLES TOURBEUSES DES BOIS DES BORDES ET DE SUDAIS

(n° régional : 00000680)

Commentaires généraux

Cette zone se localise dans le Sud du bois de Sudais, entre Pontlevoy et Chaumont-sur-Loire.

On se situe ici sur le plateau de Pontlevoy (interfluve entre la Loire et le Cher) majoritairement recouvert d'argiles à silex peu perméables et de limons des plateaux. Les sols qui s'y sont développés sont généralement humides et acides. L'évolution de l'argile à silex (vraisemblablement sous l’effet de phénomènes périglaciaires) a conduit à l'apparition de dépressions localisées. Nombre de celles présentes jadis dans les espaces agricoles ont été comblées et elles ne subsistent plus que dans les landes et les boisements.

Les mares et mardelles présentes dans cette zone (une vingtaine) constituent un ensemble bien représentatif des différents stades d'évolution des milieux tourbeux dans notre région.

Parmi les habitats présents (dont 6 d’intérêt communautaire dont trois prioritaires), il convient de signaler la présence au sein de certaines mardelles de la Boulaie tourbeuse et de la tourbière haute active, milieux très rares en région Centre et ici en bon état de conservation, ainsi que des tremblants à Ményanthe. Ces formations requièrent des conditions pédologiques, hydriques et microclimatiques très précises. On notera également à ce titre la présence d’un important cortège de Sphaignes turfigènes.

Ces mares et mardelles constituent des milieux d'une grande richesse floristique (11 plantes protégées) et faunistique avec des espèces très rares. Pour la flore, il faut citer les milliers de pieds de Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), très abondant dans certaines mares, la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), le Ményanthe (Menyanthes trifoliata). C’est aussi la seule station connue de Petit Rubanier (Sparganium minimum) en Loir-et-Cher. La Linaigrette gracile (Eriophorum gracile), connue historiquement sur le site, n’a pas été récemment revue mais reste potentiellement présente.

Pour la faune, cette zone abrite une unité stable de reproduction de la libellule Leucchorhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis), probablement la seule unité régulière de la région Centre dans l'état actuel des connaissances.

Il s’agit d’un site privé non accessible au public, ce qui d’une certaine manière en assure la protection, même si le milieu reste fragile au regard des activités cynégétiques (forte densité de sangliers) et sylvicoles.

Au vu de la rareté des formations tourbeuses en région Centre et de leur localisation, les mardelles tourbeuses des bois de Sudais et des Bordes constituent un ensemble exceptionnel pour le département et la région.

Commentaires sur la délimitation

Le contour délimite la zone dans laquelle les mares et mardelles les plus intéressantes sont localisées. Celles-ci sont donc incluses dans la Chênaie acidiphile. On n’a pas opté pour le recours à une ZNIEFF polynucléaire en raison de l’intérêt entomologique de ces mares qui, au moins de ce point de vue, sont reliées écologiquement.