Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240031573
ETANG DE LA HARASSERIE

(n° régional : 1351)

Commentaires généraux

L'Étang de la Harasserie se situe au sud de la Ferté-Vidame, au coeur de la forêt du même nom. Cette ZNIEFF se trouve sur une propriété privée d'un Centre d'essai automobile (PSA). Les contours grillagés rendent le lieu inaccessible pour le public. Il s'agit d'un étang ancien, typique de la région nord du Perche. Sa faible profondeur ainsi que sa position en tête de bassin expliquent le phénomène d'exondation important. Celui-ci permet l'expression de ceintures végétales d'intérêt patrimonial et qui justifient l'existence de cette ZNIEFF. Les habitats patrimoniaux sont en bon état de conservation. L'assec récent et prolongé de l'étang pour la réfection de la digue a certainement contribué à ce bon état. La périphérie de la ZNIEFF était autrefois composée de prairies. Aujourd'hui, les parcelles sont occupées par des plantations de conifères et des semis de chênes.

La Littorelle à une fleur (Littorella uniflora) est particulièrement bien représentée avec un tapis continu de l'ordre de 10000 individus. Cette plage à Littorella uniflora est localisée sur la partie haute de la rive exondée, en contact avec la roselière. En Eure-et-Loir, il s'agit du 4ème étang hébergeant cette espèce protégée au niveau national. La population départementale est localisée au nord du Perche. Sur les parties basses de la rive exondée, on observe tout d'abord une ceinture à Scirpe ovoïde (Eleocharis ovata) puis une ceinture à Élatine à six étamines (Elatine hexandra). On notera également la présence du Scirpe à nombreuses tiges (Eleocharis multicaulis).

Dans un petit fossé de drainage, quelques individus de Pilulaire à globules (Pilularia globulifera) sont présents. Cette espèce bénéficie d'un statut de protection national.

L'inventaire des bryophytes a été réalisé. Malgré son caractère non-exhaustif, ce travail a permis l'observation de Campylium polygamum et Straminergon stramineum, ces deux espèces n'ayant pas été revues en Eure-et-Loir depuis 1906.

Un diagnostic écologique faune-flore a été effectué de mars à août 2015, en vue de travaux de restauration écologique sur cet étang. Des inventaires ornithologiques, batrachologiques, entomologiques et floristiques ont été menés durant cette période.

Plusieurs espèces comme le Fuligule milouin, le Fuligule morillon, ou encore le Faucon hobereau sont fréquemment visibles sur l’étang et y nichent probablement. Côté amphibiens, le Triton ponctué est aussi présent sur cette ZNIEFF. Deux espèces d’odonates remarquables sont aussi fréquemment présentes sur l’étang : le Leste dryade et la Grande aeschne, cette dernière espèce étant "en danger critique" en région Centre-Val de Loire. Le Criquet ensanglanté a aussi été observé sur cette ZNIEFF.

En résumé, la présence de 14 espèces floristiques déterminantes a motivé la création de cette ZNIEFF. En 2015, 5 espèces d’oiseaux, 1 espèce d’amphibien, 3 espèces de libellules, 3 espèces de papillons et 1 espèce d’orthoptère déterminantes ZNIEFF ont été observées sur la zone et les inventaires ont donc été mis à jour.

Commentaires sur la délimitation

Les limites ont été tracées à l'aide de l'orthophotoplan pour inclure l'ensemble des tapis de Littorelle, c'est pourquoi le petit étang au sud-ouest a été inclus. Les zones de saulaie marécageuse ont été incorporée au maximum car c'est ce milieu qui présente un intérêt bryologique. Les saulaies sont essentiellement présentes au sud de la zone.