Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240031675
Etang de Vilcou

(n° régional : 1429)

Commentaires généraux

L'étang de Vilcou se situe en Sologne à six kilomètres au nord-est de Neung-sur-Beuvron. Il est bordé par la Tharonne.

Actuellement les abords de l'étang et le marais en amont sont boisés. Seuls l'étang et les allées forestières présentent aujourd'hui un fort intérêt floristique. Depuis les prospections d'Emile Martin au siècle dernier, seize plantes déterminantes de ZNIEFF y ont été recensées au total, dont la Linaigrette grêle (Eriophorum gracile) aujourd'hui disparue en région. Onze espèces ont été contactées récemment, dont trois sont inscrites sur liste rouge et bénéficient d'une protection régionale : le Carex filiforme (Carex lasiocarpa), le Comaret des marais (Comarum palustre) et le Rhynchspore brun (Rhynchospora fusca). Il est à noter que plus d'une centaine de pieds de Canche sétacée (Deschampsia setacea), en danger critique d'extinction, a été observée dans une des allées forestières au sud de l'étang.

Concernant la faune, des campagnes de prospection des amphibiens et reptiles de l'étang et de son annexe ont permis de mettre en évidence la présence de deux espèces déterminantes de ZNIEFF : le Triton marbré (Triturus marmoratus) et le Triton ponctué (Lissotriton vulgaris). Actuellement, seuls des adultes y ont été observés.

Il s'agit aujourd'hui d'un étang de pêche en propriété privée, mis en assec régulièrement et dont certains layons sont entretenus par fauche.

Historiquement, le pourtour de l'étang et le marais en amont présentaient une végétation herbacée sur les photographies aériennes des années 1950. Les photos aériennes des années suivantes montrent une rapide évolution de la végétation vers le stade arbustif de la saulaie. La périphérie de l'étang, reposant sur un substrat sableux s'asséchant rapidement s'est fermée par la suite, par embroussaillement ou plantation dans le but d'une activité sylvicole.

Quelques espèces invasives ont été identifiées sur le site : la Lindernie douteuse (Lindernia dubia) et la Grenouille taureau (Lithobates catesbeianus).

Commentaires sur la délimitation

Ce zonage vise à détourer l'étang de Vilcou et les étendues marécageuses associées.

Au nord les délimitations sont calées le long de la ripisylve de la Tharonne, et à l'ouest selon le chemin de randonnée.

Le contour sud est tracé sur la courbe de niveau du SCAN 25 afin d'englober les layons forestiers présentant une flore d'intérêt, et exclure le reste de la parcelle forestière, faute de données d'espèces ou d'habitat ZNIEFF.

La zone est tronquée à l'est à l'extrémité dans la saulaie.

Toutefois ces deux contours, sud et est, pourront être revus à mesure de l'amélioration des connaissances sur les espèces et les végétations patrimoniales recensées lors de futures prospections à la marge.