ZNIEFF 240031680
Marais de la Rondelière

(n° régional : 1432)

Commentaires généraux

Les marais de la Rondelière sont localisés à 4 kilomètres au sud-est de Clémont. Cette zone présente plusieurs sources s'écoulant sur un versant en pente assez douce, vers la Nère, ainsi qu'un étang et une mare.

Plusieurs végétations remarquables ont été identifiées, notamment :

- des communautés du Rhynchosporion albae observées sur plusieurs zones et couvrant des étendues de dizaines de mètres carrés, notamment au nord-ouest de l'étang ;

- des landes humides, au nord de l'étang ;

- des végétations de prairies à Molinie du Caro - Juncenion (Caro - Molinietum et Caro - Juncetum), habitat d'intérêt bien représenté en termes de surface dans cette zone.

L'observation des photos aériennes des années passées, permet de souligner que cette zone était totalement ouverte dans les années 1950. Dans les années 1970, un étang et deux mares ont été creusés. La végétation bordant la Nère présentait quelques signes d'embroussaillement. Puis, dans les années 1980 on observe les premières zones de fourrés dans le marais, qui, dans les années 1990, s'accentue nettement. Les végétations herbacées sont ainsi relictuelles, mais la flore qu'elles abritent est encore riche et de fort intérêt patrimonial.

Au total, 18 plantes vasculaires ainsi que 7 sphaignes déterminantes de ZNIEFF y ont été inventoriées.

Parmi elles figurent deux espèces protégées au niveau national : la Drosera intermédiaire (Drosera intermedia) et Drosera à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), inscites sur la liste rouge régional (LRR) en danger d'extinction.

Sept espèces protégées régionalement ont été relevées sur le site. On peut citer notamment la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), la Grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica), le Rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), et le Saule rampant (Salix repens), toutes quatre en danger d'extinction sur la liste rouge régionale. On notera aussi la présence du Choin noirâtre (Schoenus nigricans), espèce vulnérable sur liste rouge régionale.

L'inventaire des bryophytes a été peu poussé sur le terrain, et, malgré cela, les résultats obtenus suite aux déterminations indiquent une forte richesse spécifique en sphaigne.

Commentaires sur la délimitation

Les contours sont dessinés autour de l'étang et des sources observées dans la propriété de la Rondelière et à ses abords directs.

Les zones est et ouest sont bordées par des chemins. Toutefois, une portion supplémentaire à été intégrée à l'ouest car présentant une végétation à Molinie bleue (Molinia caerulea) ponctuée de Linaigrette à feuilles fines (Eriophorum angustifolium).

Le sud de la zone longe la Nère.

Le contour nord de la ZNIEFF est aligné sur les contours des habitats tracés lors de la cartographie du site d'après l'orthophotoplan de 2011. Le tracé nord représente globalement la limite des végétations sèches et fraiches. On note cependant qu'au nord-ouest, un fossé permet l'écoulement d'une des sources, du haut de la zone au nord vers la rivière au sud.