Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240031706
Prairies du vallon de la Besnardière

(n° régional : 6107)

Commentaires généraux

Cette ZNIEFF se situe sur le plateau de Sainte-Maure, au sud ouest du bourg de Sorigny dans un petit vallon formé par le ruisseau de
Montison (affluent de l'Indre). Elle regroupe un ensemble de prairies de fauche intraforestières fraîches à humides reposant sur des colluvions
argileux au sein de formations siliceuses éocènes de plateau.
Le bon état de conservation du milieu est favorable à des espèces patrimoniales de la flore. On peut souligner la présence d'une très belle
population de Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) avec plus de 5000 pieds. L'Ophioglosse répandu (Ophioglossum vulgatum), espèce
protégée et vulnérable selon la liste rouge régionale, est également présente en une population d'une centaine d'individus et constitue un des
noyaux le plus occidental de la région.
Au total on compte sur ce site sept espèces de la flore déterminante de ZNIEFF dont cinq sont protégées.
D'autres espèces patrimoniales des prairies de fauche humides sont citées à proximité et seraient à rechercher sur cette ZNIEFF, comme par
exemple la Renoncule à feuilles d'Ophioglosse (Ranunculus ophioglossifolius) et la Dactylorhize des bruyères (Dactylorhiza maculata subsp.
ericetorum).
Concernant la faune au moins cinq espèces déterminantes de ZNIEFF ont été inventoriées sur les prairies (papillons, orthoptère, odonate).
D'autres espèces patrimoniales (Triton crêté, Alytes accoucheur, Agrion de mercure...) se reproduisent à proximité et peuvent utiliser ces
milieux ouverts pour l'alimentation ou des passages migratoires.
Ces prairies (et les boisements alentours) pourront faire l'objet d'un conventionnement avec le propriétaire du site. Un suivi est engagé pour
évaluer l'évolution de l'état de conservation.

Commentaires sur la délimitation

Les contours sont définies à partir des orthophotos de 2011 pour intégrer les prairies de fauche présentant un intérêt écologique. Le boisement et sa lisière constitue ainsi la limite de la ZNIEFF.