Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240031724
Prairies du Moulin de Raguin et de la Renardière

(n° régional : 6105)

Commentaires généraux

Localisé dans la vallée de la Roumer, ce site est composé de deux parcelles de prairies distantes d’environ 600 mètres. La partie la plus riche est localisée au Moulin de Raguin. L’élément le plus remarquable de ce site est son bas-marais alcalin à Jonc noueux en très bon état de conservation. On y trouve des espèces particulièrement rares dans le département : le Trèfle d’eau (Menyanthes trifoliata), espèce en danger critique à l’échelle régionale et qui n’avait pas été revue dans le département depuis les années 1980 ; la Laîche blonde (Carex hostiana) ; l’Orchis élevé (Dactylorhiza elata), espèce en limite septentrionale de son aire de répartition et très rare à l’échelle régionale ; l’Orchis couleur de chair (D. incarnata), espèce en danger dans la région tout comme la Laîche à épis distants (Carex distans) présente dans le même habitat. Ce bas-marais alcalin typique est bordé par une prairie tourbeuse acidicline dominée par le Jonc à fleurs aiguës (Juncus acutiflorus), probablement liée à l’apport par colluvionnement de matériaux acides. Le Trèfle d’eau y est particulièrement abondant et on y trouve une petite population de Stellaire des sources (Stellaria alsine), une espèce exceptionnelle dans le département. Ces prés tourbeux sont séparés de la Roumer par une aulnaie-frênaie à Fougère des marais (Thelypteris palustris), et de la peupleraie voisine par des cariçaies à Laîche aigüe (Carex acuta).

L’entité située au lieu-dit de la Renardière est quant à elle occupée par un vaste bas-marais alcalin. Son état de conservation est moins bon, mais on y retrouve tout de même tous les éléments floristiques liés à ce type de système, dont la rare Orchis élevée.

Au total, 13 espèces végétales déterminantes ont été identifiées en 2016. Sur le plan faunistique, 7 espèces déterminantes ont été identifiées. On notera la présence d’un cortège diversifié d’orthoptères, parmi lesquels trois espèces sont déterminantes : Stethophyma grossum, Conocephalus dorsalis, Pteronemobius heydenii.

Commentaires sur la délimitation

Les prairies du Moulin de Raguin et de la Renardière appartiennent à la même unité géomorphologique et présentent tous deux des végétations de bas-marais alcalins fortement similaires sur le plan floristique. Il a donc été choisi de les rassembler pour former un site polynucléaire. Les contours de chaque entité sont essentiellement basés sur la répartition des habitats tourbeux.