Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250002604
BOIS DE GOULT

(n° régional : 00030002)

Commentaires généraux

Situé dans la partie occidentale de la Forêt d'Ecouves, le Bois de Goult est fort original et ses particularités écologiques en font un espace remarquable à l'échelle du massif, mais aussi de la Basse-Normandie toute entière.

Le Bois de Goult est un ensemble forestier dominé par les plantations de résineux. Il est parsemé de landes tourbeuses, de tourbières acides et de mares, dont la richesse biologique est très élevée.

FLORE

Sur le plan floristique, on note un grand nombre d'espèces remarquables, souvent très rares, dont certaines sont protégées au niveau national (**) ou régional (*). Citons plus particulièrement la Grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica), les Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia**) et à feuilles intermédiaire (Drosera intermedia**), la Linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum*), le Genêt anglais (Genista anglica), l'Ossifrage brise-os (Narthecium ossifragum*), la petite Pyrole (Pyrola minor*) qui n'a pas été revue récemment, le Jonc raide (Juncus squarrosus), le Jonc nain (Juncus pygmaeus*), le Nard raide (Nardus stricta), le Lycopode en massue (Lycopodium clavatum*), la Rhynchospore blanchâtre (Rhynchospora alba), autant d'espèces en raréfaction importante par disparition de leur biotope.

Notons que ce site recèle une très riche flore bryophytique, avec plus de quatre vingt espèces. Parmi elles, mentionnons les plus rares : le petit Sphénolobe (Anastrophyllum minutum), la Plagiothécie à feuilles courbées (Plagiothecium curvifolium), la Plagiothécie jaunâtre (Plagiothecium laetum), un pulytric (Polytrichum strictum), une sphaigne (Sphagnum molle).

Les lichens sont également bien représentés. Une espèce protégée au niveau régional inféodée aux pierriers doit être signalée : Cladonia rangiferina*.

FAUNE

L'étude de l'entomofaune a révélé l'extrême richesse de cette zone, par la diversité et le nombre d'espèces remarquables présentes.

Parmi les nombreuses Libellules survolant le site, on citera les rares Agrion nain (Ischnura pumilio) et Leste dryade (Lestes dryas).

Les papillons sont également très nombreux et comptent quelques espèces rares, le plus souvent inféodées aux milieux tourbeux. Notons le Miroir (Heteropterus morpheus), le Gazé (Aporia crataegi), la Sylvine (Triodia sylvina), l'Hépiale de la Fougère (Phymatopus hecta), la grande Nayade (Geometra papilionaria), la Truie (Idaea biselata), l'Impolie (Idaea aversata), la Philobie effacée (Semiothisa liturata), l'Ennomos illustre (Selenia tetralunaria), la Métrocampe verte (Hylaea fasciaria), le Crête-de-Coq (Ptilodon capucina), la Lichénée bleue (Catocala fraxini), la Cosmie roussâtre (Xanthia icteritia), la Noctuelle de la Primevère (Diarsia mendica)...

Dans l'ordre des Orthoptères, on retiendra la présence de quelques raretés : le Criquet des clairières (Chrysochraon dispar), le Criquet palustre (Chorthippus montanus), le Criquet ensanglanté (Mecostethus grossus), l'Ephippigère des vignes (Ephippiger ephippiger), la Decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera) et le Tétrix riverain (Tetrix subulata).

Une espèce intérressante d'Hétéroptère aquatique typique des eaux acides a été observée ici : Hesperocorixa castanea.

Enfin, nombre d'Araignées ont été recensées dans cette zone. On en retiendra quelques-unes parmi les plus rares : Micrommata roseum, Pirata hygrophila, Tibellus oblongus, Dolomedes fimbriatus, Misumena vatia...

L'omniprésence de l'eau est favorable à la présence d'Amphibiens. Notons deux espèces intéressantes : le Triton marbré (Triturus marmoratus) et le Crapaud accoucheur (Alytes obstetricans). Citons la présence d'une espèce assez rare : la Rainette arboricole (Hyla arborea).

Du point de vue ornithologique, nous remarquerons des espèces nicheuses, le Pouillot fitis (Phylloscopus trchilus) et le Roitelet huppé (Regulus regulus), ainsi que des espèces dont le site est un lieu d'hivernage, la Bécasse des bois (Scolopax rusticola) et le Pipit farlouse (Anthus pratensis), qui sont des espèces assez rares.

Parmi les reptiles, nous noterons la présence d'une espèce assez rare qui est en limite de répartition : la Vipère péliale (Vipera berus).

Parmi les Odonates, nous signalerons la présence de Cordulegaster boltonii.

Commentaires sur la délimitation

Habitats remarquables (tourbières actives et boisées, landes humides) abritant des espèces rares dont certaines sont protégées au niveau national ou régional.