Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250002605
BRUYERES DE LA COUDRAIE

(n° régional : 00030003)

Commentaires généraux

Situées au nord du très important massif forestier d'Ecouves, les Bruyères de la Coudraie présentent un faciès que l'on retrouve bien souvent en périphérie de cette forêt.

Le sous-sol est constitué de grès armoricain (Ordovicien) qui est, comme c'est souvent le cas, recouvert d'une faible couche d'humus.

Le terrain est sensiblement plat avec une légère pente sur la partie ouest.

Une petite partie sud de ce site fait partie du périmètre du Parc Naturel Régional Normandie-Maine (commune de Francheville), et la quasi totalité de la Znieff s'inscrit dans le dispositif Natura 2000, en tant que ZPS et ZSC (FR2500100).

FLORE

Sur cette zone pauvre en humus, seules les espèces rustiques subsistent. On trouve différents faciès de landes : des landes à Ajoncs d'Europe en forte densité, des zones plus basses à Bruyères et des zones plus hautes avec essentiellement des Bouleaux.

Les landes sèches présentent en général peu d'espèces et encore moins de raretés botaniques ; ce site ne déroge pas à cette règle. Il convient toutefois de mentionner la présence d'espèces typiques telles la Lobélie brûlante (Lobelia urens) et la Cuscute du thym (Cuscuta epithymum), peu communes dans le département de l'Orne. Notons également la présence de la Littorelle uniforme (Littorella uniflora**), sous protection nationale, et de la Cotonnière naine (Logfia minima).

FAUNE

Ce site est probablement l'un des plus riches du département pour l'avifaune des landes. La surface assez importante permet la nidification d'espèces très localisées en Normandie comme la Fauvette pitchou (Sylvia undata) et le Busard cendré (Circus pygargus). D'autres espèces intéressantes occupent ici leur milieu originel : Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Alouette lulu (Lullula arborea), Hibou moyen-duc (Asio otus).

Des espèces remarquables ont été observées sur ce site en halte migratoire : Cisticole des joncs (Cisticola juncidis), Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), Milan royal (Milvus milvus), Gobe-mouche noir (Ficedula hypoleuca), Huppe fasciée (Upupa epops)...

Enfin quelques recherches entomologiques ont permis de recenser la présence de papillons intéressants tels l'Echiquier (Carterocephalus palaemon) et le Miroir (Heteropterus morpheus).

Commentaires sur la délimitation