Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250002610
ETANGS DU HAUT-PLAIN ET DU BELLOY

(n° régional : 00050002)

Commentaires généraux

Les étangs du Haut-Plain et du Belloy font partie du groupe des étangs forestiers du Perche.

L'étang et la lande humide qui bordent le Haut-Plain sont localisés sur les argiles à silex provenant de la décalcification de la craie cénomanienne et sont limités sur leur pourtour par des bois. L'étang du Belloy est lui plus enclavé dans la forêt, et ne présente qu'une ceinture végétale limitée.

FLORE

Ce site est constitué de milieux différents contigus : un étang avec sa ceinture de végétation et une lande oligotrophe mésophile à Ajonc nain (Ulex minor), dont les faciès sont différents selon la proximité de l'étang et font que la lande passe progressivement à la jonchaie.

La flore de la lande tourbeuse présente des espèces variées et rares telles que la Lobélie brûlante (Lobelia urens), le Millepertuis des marais (Hypericum elodes), la Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe). D'autres espèces, dont certaines protégées au niveau national (**) et/ou régional (*) sont présentes. Citons la Renoncule toute blanche (Renunculus ololeucos*), le Genêt anglais (Genista anglica), le Scirpe des chaisiers (Scirpus lacustris), le Pâturin des marais (Poa palustris), le Jonc à tiges comprimées (Juncus compressus), le Scirpe ovale (Eleocharis ovata), le Flûteau nageant (Luronium natans**) et le Flûteau fausse-Renoncule (Baldellia ranunculoides).

FAUNE

Deux espèces très rares de lépidoptères sont présentes ici : le rarissime Azuré des mouillères (Maculinea alcon) - qui vit sur la Gentiane pneumonanthe-, et le petit Porte-Queue (Everes argiades).

Les relevés réalisés dans ces étangs ont permis d'observer le rare Triton ponctué (Triturus vulgaris).

Les différents biotopes sont favorables à une avifaune riche et diversifiée. Les deux grands étangs du Haut-Plain et du Belloy sont particulièrement complémentaires dans le cycle annuel de l'avifaune. Le premier constitue principalement un site de reproduction pour de nombreuses espèces d'intérêt patrimonial. Citons notamment le Canard souchet (Anas clypeata), la Sarcelle d'hiver (Anas crecca), le Fuligule milouin (Aythya ferina), le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), la Mouette rieuse (Larus ridibundus) dont la colonie nicheuse a atteint 450 couples au milieu des années 80... Les bois humides du pourtour de l'étang accueillent le Gros-bec (Coccothraustes coccothraustes), le Loriot (Oriolus oriolus), la Bondrée apivore (Pernis apivorus), la Mésange boréale (Parus montanus) et nombre de fauvettes paludicoles. Si l'étang du Belloy héberge également des oiseaux nicheurs, il est remarquable pour sa capacité d'accueil des oiseaux d'eau en période hivernale durant laquelle il n'est pas rare de compter plusieurs centaines d'anatidés. La lande est un site de nidification potentiel pour le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus).

Les grands mammifères sont bien représentés (cerfs, chevreuils, sangliers...) avec des groupes remarquables en effectifs.

Commentaires sur la délimitation

Habitats remarquables en interrelation et abritant des espèces d'intérêt patrimonial.