Logos SINP

ZNIEFF 250006491
MARAIS DES BASSES-VALLEES DE LA DOUVE ET DE LA SEVES

(n° régional : 00140006)

Commentaires généraux

Cette vaste zone de marais correspond à la double confluence de la Douve avec la Sèves et le Merderet. Sur ce site, la vallée s'élargit et le très faible dénivelé favorise la stagnation de l'eau et la forte humidité des sols. Le substrat est composé de limons argileux au nord et de tourbe plus ou moins affleurante dans la partie sud. Au regard des espèces végétales et animales présentes, ce site est l'un des plus riches de l'ensemble des marais du Cotentin et du Bessin.

FLORE

Parmi les espèces d'intérêt patrimonial, certaines bénéficient d'une protection au niveau national (**) ou régional (*).

Signalons tout particulièrement la présence de la Laîche puce (Carex pulicaris), du Calamagrostide blanchâtre (Calamagrostis canescens*), du Vulpin bulbeux (Alopecurus bulbosus*), de la Laîche blonde (Carex hostiana), de la Laîche filiforme (Carex lasiocarpa), du Scirpe à une écaille (Eleocharis uniglumis), de l'Orchis à fleurs lâches (Orchis laxiflora), de la Gesse des marais (Lathyrus palustris*), du Piment Royal (Myrica gale*), de la grande Douve (Ranunculus lingua**) -en raréfaction sur le site-, et de la Stellaire des marais (Stellaria palustris).

Les mares et fossés permettent à une flore aquatique et amphibie de s'exprimer. Citons l'Azolla fausse-Fougère (Azolla filiculoides), le Flûteau fausse-Renoncule (Baldellia ranunculoides), le Bident radié (Bidens radiata), le Scirpe en épingle (Eleocharis acicularis), la Lentille sans racine (Wolffia arrhiza), la Renoncule divariquée (Ranunculus circinatus).

Certaines espèces rares n'ont toutefois pas été revues lors des dernières opérations de terrain ; de nouvelles investigations seront donc nécessaires. Il s'agit notamment du Flûteau rampant (Baldellia repens), du Catabrose aquatique (Catabrosa aquatica), du Jonc à tiges comprimées (Juncus compressus), des Potamots luisant (Potamogeton lucens) et capillaire (P. trichoides), du Jonc des chaisiers (Scirpus lacustris), du Troscart des marais (Triglochin palustris) et de la grande Utriculaire (Utricularia vulgaris).

FAUNE

Au niveau ornithologique, cet ensemble de prairies tourbeuses constitue le site le plus riche de l'ensemble des marais de l'isthme du Cotentin, au regard des espèces nicheuses présentes.

Cette zone est l'unique site bas-normand de reproduction pour deux espèces de fort intérêt patrimonial : la Barge à queue noire (Limosa limosa) et le Canard pilet (Anas acuta).

La nidification d'autres espèces très intéressantes est notée ici. Citons le Canard souchet (Anas clypeata), la Sarcelle d'été (Anas querquedula), la Sarcelle d'hiver (Anas crecca), le Butor étoilé (Botaurus stellaris), le petit Gravelot (Charadrius dubius), le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), le Râle des genêts (Crex crex), la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), le Courlis cendré (Numenius arquata), le Vanneau huppé (Vanellus vanellus), la Marouette ponctuée (Porzana porzana), la Chouette chevêche (Athene noctua)...

Commentaires sur la délimitation

Zone humide inondable abritant des espèces animales et végétales rares voire protégées dans certains cas.