Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250008424
SOMMETS GRESEUX DU COTENTIN

(n° régional : 00460000)

Commentaires généraux

Cette Znieff de type II correspond à un ensemble cohérent de six monts gréseux répartis sur une dizaine de kilomètres et majoritairement occupés par des bois (chênaie-hêtraie acidiphile) et divers types de landes : lande haute à ajonc d'Europe (Ulex europaeus), landes basses à éricacées méso-xérophiles à hygrophiles, localement tourbeuses. Des mares et fossés sont également bien présents.

A noter que cette Znieff II englobe deux Znieff de type I, l'une à intérêt principalement botanique, l'autre botanique et ornithologique.

On distinguera ainsi trois aspects pour cette Znieff :

-son intérêt global du point de vue des milieux naturels (landes notamment) et donc botanique

-sa richesse batraco-herpétologique (14 espèces), notamment en partie sud pour le secteur du bois de Plaisance intégré à la Znieff en 2014, ce qui confère à l'ensemble un intérêt au niveau méta-populationnel en raison de liens avec les vallées de la Brosse et du Mouloir elles mêmes connectées aux populations de la côte Ouest et du Marais du Cotentin.

-un enjeu ornithologique particulièrement bien identifié au niveau de la Znieff de type I "mont de Doville" qu'elle englobe.

FLORE

Les espèces les plus intéressantes, dont certaines bénéficient d'une protection au niveau national (**) ou régional (*), sont pour l'essentiel inféodées aux landes.

Citons notamment le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia**), la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), la Wahlenbergie à feuilles de lierre (Wahlenbergia hederacea), l'Agrostide à soie (Agrostis curtisii*), l'Ajonc de Le Gall (Ulex gallii).

Signalé au mont de Doville, le Trèfle à petites fleurs (Trifolium filiforme) n'a pas été revu récemment. En revanche, Les espèces suivantes ont été observées lors des plus récents suivis en 2006 : carex strigosa et Epipactis helleborine, toutes deux présentes sur la Liste rouge Massif armoricain ; la Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) et la Grassette du Portugal (Pinguicula lusitanica) ici en limite d'aire de répartition.

FAUNE

Les batraciens sont bien représentés sur cette Znieff (9 espèces). L'espèce déterminante du point de vue régional est le rare triton marbré, auquel s'ajoutent pas moins de huit autres espèces plus répandues : la salamandre tachetée, les tritons palmé et alpestre, le crapaud commun, la rainette verte, et les grenouilles rousse, verte et de Lessona.

Les reptiles comprennent deux espèces déterminantes pour la Basse Normandie, l'une en raison sa rareté en Basse-Normandie, la coronelle lisse, l'autre de par sa situation de régression/vulnérabilité, la vipère péliade. Trois espèces plus communes s'y ajoutent : couleuvre à collier, lézard vivipare, orvet fragile.

L'intérêt ornithologique de cette zone tient à ce qu'elle inclut des habitats favorables à la nidification du grand Corbeau (Corvus corax), observée ici. Les zones de landes accueillent une population notable de Fauvette pitchou (Sylvia undata) en période de nidification. D'autres espèces d'oiseaux remarquables sont également présentes à la faveur de cet ensemble d'habitats : faucon pélerin, engoulevent,...

Commentaires sur la délimitation

Ensemble de buttes occupées par des bois et des landes renfermant des espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial.