Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250008440
DUNES DE LINGREVILLE

(n° régional : 00550001)

Commentaires généraux

Ce cordon dunaire, qui encadre l'ouverture du havre de la Vanlée dans sa partie nord, présente quelques beaux exemples de dunes paraboliques, ce qui lui confère un intérêt géomorphologique. Il renferme par ailleurs un certain nombre d'espèces végétales et animales remarquables.

FLORE

On note ici une végétation typique de la dune avec la présence d'espèces rares et/ou protégées au niveau national (**) ou régional (*).

Au niveau de la dune en voie de fixation, il convient de mentionner l'existence de populations d'Elyme des sables (Leymus arenarius**) qui se répartissent ponctuellement sur le rivage.

Le Saule rampant des dunes (Salix repens ssp. arenaria) a été recensé au niveau de la dune fixée.

Enfin, des incursions d'eau salée induisent la formation de communautés de schorre supérieur, notamment représentées par la Frankénie lisse (Frankenia laevis*), associée au Statice oreille d'ours (Limonium lychnidifolium). D'autres espèces considérées comme rares à l'échelle bas-normande se développe dans ces milieux particuliers. C'est notamment le cas de Brome des dunes (Bromus hordeaceus subsp. thominei), de la Buplèvre des dunes (Bupleurum baldense Turra, de l'Arroche de Babington (Atriplex glabriuscula), de l'Elyme des sables (Elymus arenaria). Le statice à feuilles de lychnis (Limonium auriculae-ursifolium subsp. auriculae-ursifolium), très rare en Basse-Normandie, est aussi très présent sur les Dunes de Lingreville.

FAUNE

Cet ensemble dunaire abrite de nombreux oiseaux, dont certains se reproduisent dans les dunes. Il s'agit de l'Alouette des champs (Alauda arvensis), du Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), de l'Hirondelle de rivage (Riparia riparia), du Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus) et du Tadorne de Belon (Tadorna tadorna).

Commentaires sur la délimitation

Habitats dunaires renfermant des espèces d'intérêt patrimonial.