Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250008472
BASSIN DE LA LAIZE

(n° régional : 00820000)

Commentaires généraux

Constituant une zone de transition nette et originale entre les terrains acides du Massif armoricain et ceux plus carbonatés du départ du Bassin parisien, la vallée de la Laize, enserrée de plus ou moins larges coteaux souvent boisés, révèle une diversité de milieux à l'origine d'une grande richesse écologique.

FLORE

A l'image des caractéristiques géologiques et topographiques du site, la végétation est particulièrement diversifiée : pelouses calcicoles méso-xérophiles, végétation pariétale sur pointements rocheux et parois schisteuses, bois...

L'intérêt floristique majeur du site tient à la présence de nombreuses espèces rares, dont plusieurs sont protégées au niveau régional (*).

Il s'agit notamment de la Centaurée laineuse (Carthamus lanatus*), la Véronique germandrée (Veronica teucrium), la Capillaire septentrionale (Asplenium septentrionale*), le Catapode des graviers (Micropyrum tenellum), la Scille d'automne (Scilla autumnalis), le Millepertuis à feuilles linéaires (Hypericum linarifolium), l’Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera), le Rosier des haies (Rosa agrestis), le Rosier à petites fleurs (Rosa micrantha), l'Orpin de Forster (Sedum forsterianum), la Germandrée botryde (Teucrium botrys), la Germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys), la Molène lychnite (Verbascum lychnitis), l'Orpin rougeâtre (Sedum rubens), la Laîche des marais (Carex acutiformis), la Campanule agglomérée (Campanula glomerata*), la Cardamine amère (Cardamine amara), la Dorine à feuilles alternes (Chrysosplenium alternifolium), le Corydale solide (Cordalis solida), la Cardère velue (Dipsacus pilosus), l'Isoptre faux-pigamon (Isopyrum thalictroides*), le Tabouret perfolié (Thlaspi perfoliatum), la Berle érigée (Berula erecta), l'Hélianthème nummulaire (Helianthemum nummularium), la Fléole de Boehmer (Phleum phleoides*), la Brunelle laciniée (Prunella laciniata).

D'autres espèces rares signalées sur le site n'ont pas été revues récemment. Il s'agit du Céraiste à courts pétales (Cerastium brachypetalum), du Céraiste des champs (Cerastium arvense), de la Sésélie des montagnes (Seseli montanum), et des Vesces grêle (Vicia gracilis) et jaunâtre (Vicia lutea).

Parmi les bryophytes, plusieurs mousses également rares ont été recensées, parmi lesquelles Astomum crispum, Hymenostomum microstomum, et Rhytidium rugosum*, inféodée aux pelouses calcicoles.

Dans les nombreux sous-bois, on peut également observer des plantes intéressantes telles que la Drave des murailles (Draba muralis) et une riche bryoflore.

FAUNE

La Laize présente d'importantes potentialités piscicoles du fait de la situation particulière de son bassin, à la limite du Massif armoricain et des terrains calcaires du Bassin parisien. Ainsi, elle coule dans des roches dures (schistes, grès), alors que les plateaux sont recouverts de calcaires. Ceci engendre un débit soutenu, une bonne pente et des habitats aquatiques à granulométrie grossière favorables à l'existence de frayères à salmonidés.

On rencontre plusieurs espèces piscicoles d'intérêt patrimonial. La Truite fario (Salmo trutta fario), le chabot (Cottus gobio) et la Lamproie de Planer (Lampetra planeri) sont omniprésents sur le bassin.

Les poissons migrateurs remarquables comme le Saumon atlantique (Salmo salar), la Truite de mer (Salmo trutta trutta) et la Lamproie fluviatile (Lampetra fluviatilis) occupent aussi largement les zones de frayères disponibles.

Enfin, mentionnons que l'amont du bassin et quelques ruisseaux aval renferment des populations d'Ecrevisses à pieds blancs (Austropotamobius pallipes).

Les versants pentus, boisés ou non, offrent des habitats favorables au Lézard vert (Lacerta viridis).

Ces mêmes biotopes sont le refuge de plusieurs espèces d'oiseaux, dont Le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) qui y niche régulièrement.

Enfin, ce site présente un intérêt géologique, du fait de la présence d'une discordance cadomnienne à Bretteville-sur-Laize, dite discordance de Rocreux.

Commentaires sur la délimitation

Ecocomplexe (vallée) aux habitats variés fonctionnant en étroite relation et renfermant des espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial.