Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250013249
LES ALLUVIONS

(n° régional : 00000108)

Commentaires généraux

Cette zone, située à cheval sur les départements du calvados et de l'Eure, est en majorité occupée par une saulaie-bétulaie sur sable et des fourrés dunaires à Argousiers. Il s'agit donc d'un milieu boisé clair, alternant avec des clairières dotées d'une végétation pionnière sur sable. Ce site est pratiquement unique en Normandie, car ce groupement est exclusivement localisé sur les alluvions récentes de la Seine. Des canaux, des mares, des prairies humides pâturées, des phragmitaies, des petits secteurs de dunes fixées et de bois marécageux, et des mégaphorbiaies, complètent la zone et créent une mosaïque d'habitats riches en espèces d'intérêt patrimonial.

Noter que deux petites entités distinctes, situées plus vers l'Ouest, sont également constitutives de cette Znieff.

Une grande partie de cette Znieff est incluse dans la ZSC FR2300121 "Estuaire de la Seine" et dans la ZPS FR2310044 "Estuaire et marais de la Basse Seine", au titre des Directives Habitats et Oiseaux du dispositif Natura 2000.

Cette Zone bénéficie également, plus particulièrement sur son flanc Est, d'une désignation en Espace Naturel sensible de la part des départements du Calvados et de l'Eure.

 FLORE

On note la présence sur ce site de nombreuses espèces botaniques rares à très rares, dont certaines protégées au niveau régional (*) ou national (**). Nous n'en citerons qu'une partie, telles le Lotier à feuilles étroites (Lotus corniculatus ssp. tenuifolius), l'Ophioglosse langue-de-serpent (Ophioglossum vulgatum), la Pyrole des dunes (Pyrola rotundifolia var. arenaria**) et celle à feuilles rondes (Pyrola rotundifolia var. rotundifolia), la Menthe pouillot (Mentha pulegium), le Polypogon de Montpellier (Polypogon monspeliensis*), le Saule argenté (Salix repens arenaria), le Troscart des marais (Triglochin palustre), la Corrigiole des rives (Corrigiola littoralis), la Vulpie ambiguë (Vulpia ciliata ssp. ambigua), la Bartsie visqueuse (Parentucellia viscosa), la Laîche arrondie (Carex diandra*), l'Amaranthe blanche (Amaranthus albus), l'Amaranthe à feuilles marginées (Amaranthus blitoides), l'Herniaire glabre (Herniaria glabra), le Plantain des sables (Plantago arenaria)... Parmi les orchidées, citons l'Epipactis des marais (Epipactis palustris), l'Orchis à fleurs lâches (Orchis laxiflora) -représenté par plus de 10 000 pieds-, l'Orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis). A noter également, le Souchet brun (Cyperus fuscus), la Lentille d'eau sans racine (Wolffia arrhiza), la Cynoglosse officinale (Cynoglossum officinale), la Patience maritime (Rumex maritimus), la Patience des marais (Rumex palustris), la Belladone (Atropa belladonna), le Gallium molugo, la Renoncule peltée (Ranunculus peltatus) et le Plantago major subsp intermedia.

 FAUNE

Les inventaires entomologiques menés sur cette zone ont permis d'en apprécier la valeur, notamment en ce qui concerne les Orthoptères et les Lépidoptères.

Pour les premiers, on mentionnera la présence de deux espèces d'intérêt patrimonial pour la région, la Courtillière (Gryllotalpa gryllotalpa) et le Tétrix des vasières (Tetrix ceperoi).

Pour les seconds, cent trente espèces ont été recensées dont un grand nombre d'espèces très rares, voire protégées au niveau national (**). Mentionnons une Eupithécie (Eupithecia innotata), le Sphinx de l'Epilobe (Proserpinus proserpina**), Euxoa cursoria, Parastichtis suspecta, Apamea oblonga, Chorthodes minima, Chorthodes extrema, Celaena leucostigna, Archanara dissoluta, Arenostola phragmitidis, Chilodes maritimus...

 La diversité des milieux qui composent cette zone est favorable à la nidification de nombreux oiseaux. Citons la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), le Loriot (Oriolus oriolus), l'Hirondelle de rivage (Riparia riparia), le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), le Râle d'eau (Rallus aquaticus), la Vanneau huppé (Vanellus vanellus), le petit Gravelot (Charadrius dubius), le Martin-pêcheur (Alcedo atthis), le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), la Locustelle tachetée (Locustella naevia), le Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), le Bruant zizi (Emberiza cirlus)...Et l'on observe toute l'année le Busard des roseaux (Circus aeruginosus).

Les batraciens sont bien représentés avec  plusieurs espèces d'intérêt patrimonial : le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), le Triton ponctué (Triturus vulgaris), et le Crapaud calamite (Bufo calamita). En matière de reptiles, notons la présence de la Vipère péliade (Vipera berus).

Enfin ce site accueille diverses espèces de mamifères déterminantes dont le Grand Murin (Myotis myotis = M. alpinus ), le Murin de Natterer (Myotis nattereri) et la Crocidure leucode (Crocidura leucodon).

Commentaires sur la délimitation

Secteurs abritant des espèces animales et végétales rares dont certaines protégées.