Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250013487
TOURBIERE DU POINT DU JOUR

(n° régional : 00030011)

Commentaires généraux

Le site correspond à une petite tourbière en partie boisée, située en bas de pente, associée à des prairies marécageuses à joncs et carex et, sur sa partie sud, à des boisements de feuillus séparés par un ruisseau (fossé des Vaux).

Il a fait l’objet de plusieurs types de dégradations durant ces dernières décennies: fermeture du milieu, enrésinement, drainage, empierrement. Il en résulte une diminution très importante des populations végétales, par exemple pour le Trèfle d’eau, qui n’occupe plus actuellement que 30 à 40 m² contre 300 en 1989...

Toutefois, la majorité des espèces remarquables du site restent toujours présentes.

FLORE

Deux secteurs avec tourbière peuvent être distingués:

- l’un, accessible au pâturage des bovins, en partie colonisé par les saules et les bouleaux, qui présente des zones dégradées dues au passage des animaux. Il conserve cependant des zones ouvertes de tourbière flottante avec le Trèfle d’eau (Menyanthes trifoliata) et la Laîche à bec (Carex rostrata), et de moliniaie tourbeuse à Epilobe des marais (Epilobium palustre), Scutellaire naine (Scutellaria minor) et Campanille à feuilles de lierre (Wahlenbergia hederacea).

- l’autre, qui a été drainé par des fossés, planté de résineux, et sur lequel un chemin a été créé avec empierrement de la tourbière. Cette zone est également colonisée par les saules et les bouleaux. Toutefois il subsiste encore des formations tourbeuses à sphaignes avec là aussi les espèces caractéristiques Trèfle d’eau, Laîche à bec, Scutellaire naine, auxquelles s’ajoutent la Laîche blanchâtre (Carex canescens) et la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium). Certains secteurs n’ont pas été plantés de résineux (zones à Menyanthes et à Eriophorum) mais ils sont colonisés par les saules et les bouleaux.

Les prairies marécageuses, entretenues par fauche et pâturage, sont en bon état de conservation. Elles présentent un cortège d’espèces typiques des joncaies paratourbeuses et de mégaphorbiaies au niveau des fossés à Juncus acutifolius. Elles abritent une flore caractéristique avec la Circe d’Angleterre (Cirsium dissectum), la Scutellaire naine, la Laîche vert jaunâtre (Carex demissa), le Carum verticillé (Trocdaris verticillatum).

En matière d’espèces, mentionnons enfin la Valériane dioïque (Valeriana dioïca) -et sa sous-espèce Valeriana dioica subsp. dioica-, et le Millepertuis des marais (Hypericum elodes) -noté en 1989 mais non retrouvé en 2015-2016-.

Quant aux bois de feuillus (hêtraie à houx et bétulaie), ceux-ci ne présentent pas d’espèces remarquables.

Commentaires sur la délimitation

Habitat remarquable (tourbière flottante) abritant des espèces végétales d'intérêt patrimonial.