Logos SINP

ZNIEFF 250013503
TOURBIERE DE COMMEAUCHE

(n° régional : 01460004)

Commentaires généraux

Cette tourbière se localise sur le versant faiblement incliné d'un affluent de la rivière Commeauche.

Le site est délimité par ce ruisseau, la lisière de la forêt domaniale de Réno-Valdieu sur deux côtés -vers le sud-, et un herbage bordé de haies.

L'alimentation en eau résulte de l'action conjuguée de la pluie, de ruissellements provenant de la forêt -qui est installée sur les sables du Perche-, mais également d'une nappe perchée dont la capacité d'alimentation a été jugée apte à maintenir la tourbière lors d'une étude spécifique menée en 2012.

L'un des habitats identifiés sur cette Znieff est reconnu d’intérêt communautaire au titre de la Directive Habitats : code 6410-9 "Prairie tourbeuse à Carum verticillatum et Molinia caerulea".

Cette Znieff est intégrée à deux vastes périmètres du Perche relevant du dispositif Natura 2000 : pour la Directive Oiseaux, ZPS de code FR2512004, et pour la Directive Habitats, en tant que SIC désigné depuis 2014 en ZSC, code FR2500106.

Enfin, elle figure au cortège des Espaces Naturels Sensibles du département de l'Orne, et sa gestion est confiée au Conservatoire des Espaces Naturels de Basse-Normandie.

FLORE

Le sol est recouvert de sphaignes parmi lesquelles vit un cortège végétal caractéristique des milieux acides. On relève la présence d'espèces rares, dont certaines sont protégées au niveau régional (*) ou national (**). Citons notamment le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia**), le Mouron délicat (Anagallis tenella), la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), l'Orchis négligé (Dactylorhiza praetermissa), la Bruyère ciliée (Erica ciliaris*).

Une étroite bande de terrain longeant le ruisseau, plus vaseuse, accueille d'autres plantes rares caractéristiques, telles l'Epipactis des marais (Epipactis palustris), la Parnassie des marais (Parnassia palustris*), le Trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) ou encore la Prêle des bourbiers (Equisetum fluviatile).

La Linaigrette à feuilles larges (Eriophorum latifolium*), signalée en 1985, n'a pas été revue depuis.

Parmi les bryophytes, signalons la présence du grand Polytric commun (Polytrichum commune).

FAUNE

Les animaux supérieurs sont limités par la relative petitesse de ce site.

Parmi les reptiles, le Lézard vivipare (Lacerta vivipara) y est assez commun, et la vipère péliade (Vipera berus) a pu être observée. En batraciens, présence notamment de la Grenouille agile (Rana dalmatina).

Au point de vue ornithologique, on retiendra la présence du pic noir (Dryocopus martius).

Au niveau entomologique, dans l'Ordre des Lépidoptères, ce site accueille la rarissime Mélitée noirâtre (Melitaea diamina) : pour la Basse-Normandie, seulement quatre stations de ce petit papillon sont connues, toutes situées dans le département de l'Orne, dont trois groupées vers l'Est la présente station en faisant partie. A noter également le Miroir (Heteropterus morpheus), papillon assez peu répandu dans la région.

Commentaires sur la délimitation

Habitat remarquable (tourbière acide) abritant des espèces d'intérêt patrimonial.